Huffpost Maroc mg

Le morceau "Johnny B. Goode" de Chuck Berry a été envoyé dans l'espace

Publication: Mis à jour:
CHUCK BERRY
Eric Gaillard / Reuters
Imprimer

MUSIQUE - C'est une preuve, s'il en fallait une, de l'influence et de la notoriété de Chuck Berry. Considéré comme l'un des pères fondateurs du rock'n'roll, le chanteur et guitariste de légende, mort samedi 18 mars à 90 ans, avait eu droit à une consécration intersidérale: l'une de ses chansons avait été envoyée dans l'espace pour faire connaître "les sons de la Terre" à de potentiels extraterrestres.

"Johnny B. Goode", considéré comme le morceau fondateur du rock'n'roll, fait en effet partie des 27 morceaux de musique compilés dans les "Voyager Record" de la Nasa, deux disques envoyés dans l'espace en 1977 par l'agence spatiale américaine et destinés à d'hypothétiques êtres vivants hors de notre planète, et qui pourraient les trouver.

Ces deux disques ont été enfermés dans des boîtes et envoyés dans l'espace intersidéral à bord des sondes Voyager 1 et Voyager 2, dont le but premier était de recueillir des informations sur notre système solaire. Sur le couvercle des boîtes est décrit le mode d'emploi pour pouvoir écouter les "sons de la Terre".

Aux côtés de Mozart, Bach, Beethoven ou Stravinsky, "Johnny B. Goode" figure en bonne place comme le digne reflet de ce que l'être humain est capable de réaliser. Les disques comprennent aussi des cris d'animaux, des bruits naturels comme celui du vent ou de la pluie, des salutations prononcées en différentes langues, ou encore des messages de l'ancien président américain Jimmy Carter. En août 2015, la Nasa avait publié les playlists des sons contenus dans les disques envoyés dans l'espace.

Si "les chances que la plaque soit vue par un seul extraterrestre sont infinitésimales", explique un membre de l'équipe du lancement des sondes cité par Rue89, elle sera en revanche "vue par des milliards de Terriens". Sa fonction est donc plutôt symbolique, ce qui n'empêche pas de rêver qu'un extraterrestre soit aujourd'hui, quelque part dans l'espace, en train d'écouter Chuck Berry et de lui rendre hommage.

LIRE AUSSI: