Israël menace de détruire les systèmes syriens de défense aérienne

Publication: Mis à jour:
DFENSE ARIENNE SYRIENNE
A general view taken on March 17, 2017 shows Israel's Iron Dome defence system, designed to intercept and destroy incoming short-range rockets and artillery shells, deployed in the Israeli-occupied Golan Heights near the Israel-Syria border on March 17, 2017.Israeli warplanes struck several targets in Syria, prompting retaliatory missiles launches, in the most serious incident between the two countries since the Syrian civil war began six years ago. / AFP PHOTO / JALAA MAREY (Photo credit | JALAA MAREY via Getty Images
Imprimer

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a menacé la Syrie de détruire ses systèmes de menaces aériens si jamais elle interceptait à nouveau ses avions en opération sur le territoire syrien.

"La prochaine fois que les Syriens utilisent leurs systèmes de défense aérienne contre nos avions, nous les détruirons sans la moindre hésitation", a averti M. Lieberman dans une déclaration à la radio publique de l'état hébreu.

Cette mise en garde du ministre israélien intervient à la suite de l'utilisation de l'armée syrienne de missiles contre des avions israéliens qui menaient un raid aérien en Syrie. Les israéliens avaient alors accusé Damas de vouloir transférer des armes au Hezbollah libanais.

La riposte syrienne n'a pas été du goût des Israéliens qui affirment avoir intercepté le missile et n'avoir essuyé aucune perte. L'armée syrienne a affirmé, pour sa part avoir, avoir abattu un avion israélien et en avoir atteint un deuxième.

"A chaque fois que nous repérerons des transferts d'armes de Syrie vers le Liban nous agirons pour les empêcher. Sur ce sujet il n'y aura aucun compromis", insiste le ministre de la Défense israélien qui veut expliquer ses violations du territoire syrien par sa volonté d'empêcher tout transfert d'armes au Hezbollah.

"Je répète que nous ne voulons pas nous mêler de la guerre civile en Syrie ni provoquer une confrontation avec les Russes, mais la sécurité d'Israël prime tout", selon M. Lieberman.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre depuis l'occupation du plateau du Golan syrien en 1967.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.