Comment les "mâalems" gnawas ont enflammé une scène de Washington (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
HAMID EL KASRI
Reuters
Imprimer

CULTURE - La musique des gnaoua a été à l'honneur, samedi soir à Washington, le temps d'un concert d'une heure, sur la Millenium Stage du prestigieux "Kennedy Center for the Performing Art". Les grands maâlems Hamid El Kasri et Abdeslam Alikkane, ont fait vibrer un public venu nombreux, lors de cette soirée, tenue dans le cadre d’une tournée internationale marquant la célébration du 20e anniversaire du festival Gnaoua et musiques du monde d’Essaouira.

Less notes gnaouies se sont alternées puis mélangées avec les rythmes du chant classique oriental délivré par Humayun Khan, chanteur et instrumentiste afghan. Une autre fusion avec le guitariste iranien Shahin Shahida et le batteur américain Will Calhoun a enchanté le public en l'emportant entre les sons gnaouis, les rythmes jazz et les mélodies perses dans un dialogue subtil et sans barrières linguistiques.

LIRE AUSSI: