11 000 lycéens algériens ont choisi l'italien comme troisième langue depuis son introduction en 2013

Publication: Mis à jour:
LEARNING ITALIAN
Photo d'illustration | Florian Gaertner via Getty Images
Imprimer

La ministre de l'Education nationale Nouria Benghebrit a affirmé dimanche que 11 000 lycéens ont choisi l'italien depuis son introduction comme troisième langue étrangère dans l’enseignement secondaire en Algérie.

Dans une allocution d'ouverture de la 1ère session de formation des enseignants de langue italienne à travers le pays, Mme Benghebrit a précisé que "depuis l'introduction de l'italien comme troisième langue étrangère dans le cycle secondaire en 2013, le nombre d'élèves ayant choisi cette langue a triplé passant de 4000 à 11 000".

Le nombre d'enseignants de cette langue a également augmenté passant de 108 à 149 répartis sur 204 lycées à travers 28 wilayas.

"Cette session de formation organisée en coordination avec l'ambassade d'Italie à Alger et l'Institut culturel italien et en coopération avec le ministère des Affaires étrangères, tend à améliorer les connaissances linguistiques des enseignants d'Italien et leur permettre de perfectionner cette langue".90 enseignants sont inscrits à cette formation qui s'étend du 19 au 23 mars.

La ministre a souligné à cette occasion que son département était entièrement disposé à examiner "les opportunités d'élargissement des domaines de coopération bilatérale notamment dans le domaine de l'Education intégrée, l'Italie ayant une expérience riche en la matière de plus de 30 ans".

L'ambassadeur d'Italie à Alger Pasqual Ferrara a indiqué de son côté que cette session revêt "une valeur stratégique" car elle vise à assurer une formation de haut niveau aux enseignants de langue italienne, soulignant qu'il a été proposé de faire appel à des enseignants universitaires de haute compétence".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.