"Casa Patas" répand ses airs de flamenco sur Alger

Publication: Mis à jour:
LUCIA RUIBAL INCHAURRONDO
Facebook/Fundación Conservatorio Flamenco Casa Pat
Imprimer

Le public de l'opéra d'Alger était le vendredi 18 mars au rendez-vous avec la musique espagnole. La compagnie de musique flamenco "Casa Patas" a animé le spectacle "Tacones Y Bordones" (talons et bâtons), où la force du texte s'est alliée à la fermeté du geste dans des mélodies exhalant les parfums purs de l'Andalousie.

L'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh a vibré avec les voix, les gestes et la grâce du couple de danseurs, Lucia Ruibal et Ruben Puertas et des trois musiciens, Raul Simenez au chant, José Almarcha à la guitare et Javier Valdunciel au cajon (percussion).

ruben puertas et lucia ruibal inchaurrondo

Le public, dont de nombreux étudiants de l'institut Cervantes d'Alger coorganisateur de l’événement, a apprécié à leur juste valeur des artistes qui se sont surpassés sur scène.

Les pièces, "Chafarrote", "Yo Vengo de Badajoz" (je viens de Badajoz), "Calle de la Concordia" (rue de la Concordia), "La Smoreras" (arbre fruitier aux parfums exhalants), "La Bajadilla" (la peite pente) et "Fin de Fiesta" (la fin de fête), ont été parfaitement exécuté avec la grâce et la fermeté que seuls les Andalous en détiennent les secrets.

Soutenus par les sonorités de la guitare piquée aux accords inversés caractérisant la musique flamenco et les rythmes compressés du "Cajon" (percussion en forme de caisse), les chants entonnés par Raul Simenez à la voix rauque, ont tracé différents chemins et exprimé l'amour, la mélancolie, la joie, la fête et la vie dans ses joies et ses peines.

La grâce dans le geste et l'élégance du mouvement, alliés à la contraction du corps, ont caractérisé les différentes danses présentées par le duo dans différents rythmes et déclinaisons du genre flamenco (Lospalos) et la variété
de costumes qu'ils enfilaient (Bata).

Les musiciens n'étaient pas en reste. leur prestation a rehaussé le spectacle. José Almarcha à la guitare et Javier Valdunciel au cajon (percussion) ont été époustouflants de maîtrise et de technique, dans un exercice aux difficultés
multiples, illustrant avec précision les mouvements et les pas des danseurs.

Organisé par l'Institut Cervantès d'Alger en collaboration avec le ministère de la Culture et l'Opéra d'Alger, le spectacle "Tacones Y Bordones" de la Compagnie ""Casa Patas" a été programmé à Alger pour une représentation unique.

Y avait assisté le ministre algérien de la Culture et les ambassadeurs d'Espagne et du Brésil à Alger.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.