La vaccination ne se se déroulera plus dans les écoles

Publication: Mis à jour:
VACCINATION
Nurse makes vaccination in the shoulder of patient in a clinic | Remains via Getty Images
Imprimer

Les opérations de vaccination des élèves âgés entre 6 et 14 ans "ne se dérouleront plus à l'avenir dans les établissements éducatifs" mais dans les structures de santé de proximité, a annoncé jeudi 16 mars 2016 à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

"L'opération de consolidation de la vaccination des élèves âgés entre 6 et 14 ans ne se dérouleront plus à l'avenir dans les établissements éducatifs mais au niveau des structures de santé de proximité spécialisées qui ont déjà eu à prendre en charge des opérations similaires", a indiqué M. Boudiaf en marge d'une plénière au Conseil de la Nation consacrée aux questions orales.

Le ministre a déploré les "rumeurs" qui ont accompagné la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole (R-R), programmée du 6 au 15 mars courant. Il estime que ces rumeurs ont empêché de nombreux élèves de bénéficier de cette opération, affirmant que l'Etat "ne mettra jamais en péril l'avenir de ses enfants ou de ses générations mais œuvre plutôt à leur protection".

D'autre part, M. Boudiaf a affirmé que "l'Algérie compte parmi les rares pays qui assurent la vaccination gratuitement et poursuit l'application du calendrier vaccinal national en direction des enfants".

Selon les chiffres de la tutelle, l'opération de vaccination a touché plus d'un million et demi d'élèves entre 6 et 14 ans sur un total de 7 millions soit un taux de 21%.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.