Huffpost Maroc mg

La Journée mondiale de l'homme marocain selon Jawjab (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

DROITS DES FEMMES - Et si les hommes marocains avaient, eux aussi, à célébrer une journée mondiale? C'est la drôle d'idée qu'a eu l'incubateur de talents et de contenu web Jawjab pour célébrer à sa façon la femme marocaine.

Dans une vidéo d'environs cinq minutes, quatre femmes connues du paysage médiatique marocain se succèdent pour expliquer les différentes "raisons" qui justifieraient la célébration de cette journée mondiale. La chanteuse Oum, Fatiha Elouani, rédactrice en chef de Radio 2M, se sont notamment prêtées au jeu.

"Quel exploit! On est ravies et excitées d'assister à de tels changements dans notre société. Il était temps qu'on reconnaisse à l'homme sa place et sa valeur dans la société parce que nous les femmes, on n'y arrivera pas sans eux", affirment non sans ironie Rime El Khalidy et Chama Tahiri, fondatrices de Lioumness.

"Finalement, ce témoignage, je vais le faire à visage découvert. Parce que cette journée est importante et qu'elle a besoin de de la mobilisation de tous, parce qu'on peut changer l'image de l'homme", renchérit Fatiha Elouani.

Neil Benabdillah, jeune podcasteur à succès, fait aussi son apparition dans la vidéo. "Nael a 12 ans. Comme beaucoup de jeunes garçons de son âge, il craint de se voir marié de force à une inconnue", explique une voix-off.

Inverser les rôles

Mise en ligne mardi sur la page Facebook de l'incubateur de talents, la vidéo a déjà été visionnée plus de 195.000 fois et likée à plus de 3.500 reprises.

"L'idée nous est venue au cours d'une discussion entre copines. C'est Fatim Bencherki, DG de Jawajab qui l'a proposée. Elle parlait avec Rime et Chama de la Journée internationale de la femme, ses droits, sa situation au Maroc et se sont dit finalement, l'homme est-il vraiment dans sa place dans la société?", explique au HuffPost Maroc Younes Lazrak, directeur général adjoint de Jawjab.

"On s'est dit pourquoi ne pas inverser les rôles et mettre l'homme dans cette situation. L'idée était de confronter l'homme à son sexisme pour qu'il ressente ce que les femme endurent pendant cette journée", poursuit-il.

Younes Lazrak ajoute que la vidéo fait partie d'un ensemble de vidéos créés pour l'occasion par Jawjab, dont le micro-trottoir notamment. "C'est très drôle de voire les réactions suscitées par la vidéo sur Facebook. Certains ont compris le message et se sont marrés, d'autres ont été comme touchés dans leur virilité. Ça nous éclate et nous conforte en même temps dans l'idée qu'il fallait en faire une comme ça", ajoute-t-il.

Un stagiaire "maltraité"

La deuxième partie de la vidéo est tout aussi drôle. Elle met en scène les deux fondatrices du site en train de maltraiter leur stagiaire avec un sens de la misandrie bien senti.

"Nassim!!! Comment il s'appelle déjà?" demande l'une à sa collègue. Elles lui proposent avec un air grivois de déboutonner sa chemise, avant de lui confier une mission qui, à leur yeux, est un "truc d'hommes". "On ne peut vraiment pas s'en occuper et puis il faudrait que tu justifies ta présence", tranchent-elles.

Ce n'est pas la seule vidéo que Jawjab a mis en ligne pour célébrer l'homme marocain. L'incubateur national a lancé toute une campagne sur les réseaux sociaux intitulée #JMHM, comprenant notamment une émission culinaire, présentée par un homme qui finit par se faire battre par la vraie présentatrice de l'émission.

Le 8 mars dernier, une autre capsule où la beauté de la femme marocaine est déclinée en dix looks, de 1915 à 2015, avait été publiée.

LIRE AUSSI: