Maroc: Le roi écarte Abdelilah Benkirane du prochain gouvernement

Publication: Mis à jour:
BENKIRAN
Moroccan Prime Minister Abdelilah Benkirane (R) speaks with a Reuters journalist in Rabat July 29, 2013. Morocco's ruling Islamists look set to form a new coalition government with a liberal party after their previous conservative partners walked out in a row centred on cuts to fuel and food subsidies. Benkirane told Reuters his party would hold a second round of talks with the centre-right liberal RNI party on a power-sharing deal in the coming days. REUTERS/Stringer (MOROCCO - Tags: POLITICS) | Stringer . / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - Le chef de l’Etat marocain vient de mettre fin au suspense politique qui caractérise le royaume depuis plus de cinq mois. Le roi Mohammed VI a décidé de décharger Abdelilah Benkirane de sa mission de chef de gouvernement, a fait savoir le cabinet royal dans un communiqué diffusé mercredi 15 mars au soir.

Le souverain met ainsi un terme à la tâche qu'il lui avait confiée après sa désignation le 10 octobre 2016. Abdelilah Benkirane, qui n'a pas réussi à rassembler une majorité gouvernementale, devrait être remplacé par une "autre personnalité" au sein du Parti de la justice et du développement (PJD), arrivé en tête lors des élections législatives du 7 octobre 2016.

Alors que les spéculations allaient bon train sur les issues possibles au "blocage gouvernemental" – nouvelles élections, nomination d’un chef de gouvernement apolitique, ou d’un autre chef de parti - Mohammed VI a finalement décidé d’appliquer à la lettre la constitution de 2011 en désignant un autre patron de l’exécutif issu du parti arrivé en tête des élections.

LIRE AUSSI: