Les adeptes de la pop culture japonaise en Tunisie: Cette communauté dont on ne parle pas assez

Publication: Mis à jour:
COMIC ON
Facebook/Comic Con tunisie
Imprimer

Les séries d’animation japonaises sont, pour beaucoup, associées à l’enfance, depuis que la génération des années 80 s’est vue éprise par ce nouvel univers. Pokémon, Sailor Moon, Dragon Ball ou encore Digimon, vous en avez surement déjà vu un épisode.

L’industrie japonaise, à présent, intéresse de plus en plus d’individus d’âges différents et elle englobe plusieurs activités. Et pourtant, cette communauté passionnée est très souvent marginalisée.

Cela a bien été le cas aussi en Tunisie jusqu’à ce que des associations qui ont pour mission la propagation de la culture japonaise se penchent sur la question. C’est ainsi qu'en 2010, en Tunisie, des jeunes passionnés de pop culture japonaise se lancent un défi: rassembler une communauté de plus en plus grandissante et qui se cherche encore faute d’inexistence d’événements.

La "First Cosplay in Tunisia" a eu lieu en juillet 2010 se voulant comme la première manifestation de ce type dans le monde arabe.
"Cet événement, à notre grande surprise, a été un véritable succès qui a fait naitre, plus tard en 2013, l’association Japanese Events in Tunisia (JET)" explique l’une des fondatrices, Nardine Zouaoui au HuffPost Tunisie.

fe

Darius from leagues of legends / N-dragon's Cosplay by GATIPROD

sdzd

Dragon Slayer Vayne/ chew's cosplay by kit photography

L’évolution se fait très rapidement quand, en 2015 et à la demande du public, les conventions deviennent internationales, variées et rassemblant des invités de grand calibre comme Tarek Al-Arabi Tourgane, auteur, compositeur et interprète de chansons pour enfants.

Parmi les activités principales, les concours de cosplay "costume-play" ou les participant passent des mois à confectionner à la main des costumes dédiés à leurs caractères de manga, de comics et de jeux vidéo préférés pour les présenter en spectacle devant des jurys venus des quatre coins du monde. Mais Il existe d’innombrables attractions proposées durant ces conventions comme, notamment, l’initiation aux arts martiaux tels que le kendo, le test de jeux vidéo en avant-première et la calligraphie. Sont également programmés des concerts de musique typiquement japonais et essentiellement de J-Rock (sous genre de rock harmonisé de musique japonaise). Ce bouillon de culture fait naitre un groupe Tunisien nommé "Susanoo", spécialisé dans la reprise de musique de mangas et de jeux vidéo, qui a fait sa première apparition sur scène durant l’événement "Banzai" organisé par l’association JET en Septembre 2016.

zfd

Kendo Tunis Club @Banzai2016/ GATIPROD

sqs

Tarak el Arabi Tourgane @Comic Con 2016 by Aziz Raissi

fsf

Axelle TBK@banzai2016 by Aziz Raissi

Sept ans après le lancement de la première convention et malgré l’encouragement des partenaires et l’émergence de nouvelles associations et organisations qui œuvrent pour cette cause, le milieu de la pop culture japonaise reste énormément critiqué et incompris en Tunisie. "Bien que l’atmosphère soit à la découverte et à la culture, certaines personnes reprochent encore le manque de maturité lié à ce genre de groupements. Nous essayons d’améliorer constamment la qualité de nos événements afin de montrer aux gens l’énorme travail qu’il y a dans les coulisses et susciter leur intérêt pour cette culture", mentionne Hichem Chebbi, actuel président de la JET.

La communauté des adeptes de la pop culture japonaise ne se laisse pas décourager. Elle espère un jour pouvoir faire respecter entièrement sa passion au sein de la société pour son caractère unique et ludique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.