Huffpost Maroc mg

Le musée de la femme ouvrira à Marrakech en mars 2018

Publication: Mis à jour:
CHAIBIA TALAL PAR YOUSSEF BENJELLOUN
L'artiste Chaibia Talal (1929-2004), par le peintre Youssef Benjelloun |
Imprimer

CULTURE - Un musée dédié à la femme marocaine ouvrira ses portes dans un an à Marrakech. Le 8 mars 2018, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, la ville ocre accueillera un nouvel espace culturel dans le quartier historique de Sidi Abdel Aziz.

Le musée abritera "un centre d'archives et de documentation et un espace où les femmes marocaines pourront montrer leurs créations dans un cadre contemporain", indiquent les fondateurs du projet dans un communiqué.

Son jeune créateur Nizar Gartit, actuel responsable adjoint du musée de Mouassine à Marrakech et responsable d'expositions à la Maison de la Photographie, dédiera cet espace "à l’histoire et à la culture de la femme marocaine".

"Il y a deux ans, j'ai organisé une exposition à l'occasion de la journée mondiale des femmes à la faculté des lettres de Marrakech et une deuxième qui a fait le tour dans plusieurs écoles de la ville. Depuis, j'ai réfléchi à la manière de maintenir cet hommage le plus longtemps possible. J'ai donc décidé d'acheter le lieu où le musée est situé, puis j'ai pris contact avec plusieurs artistes marocaines, et une modeste collection s'est construite", explique Nizar Gartit au HuffPost Maroc.

"La mise en scène, par l'image, l'objet, l'art contemporain, et les collections permettra de montrer en quoi la femme marocaine a eu un rôle prépondérant dans l’histoire du pays, que ce soit dans les arts, la culture, les sciences, la vie économique, la vie politique et la vie sociale du Maroc", peut-on lire dans le communiqué.

Une exposition sur les Marocaines pionnières

L'exposition inaugurale intitulée "Femmes du Maroc, entre art et histoire", aura lieu du 8 mars au 31 juillet 2018. Le musée présentera plusieurs femmes qui ont marqué l'histoire du royaume: Zaineb Nafzaouiya, considérée comme la fondatrice de Marrakech, Assayyida El Hourra, princesse de Tétouan et régente de la cité au début du XVIe siècle, l'artiste peintre Chaïbia Talal, ou encore Malika Fassi, seule femme signataire du Manifeste de l'indépendance.

Le musée comprendra un espace dédié à l’histoire de la femme, en montrant les réalisations des femmes marocaines pionnières. Documents, costumes, photographies, tissages et parures seront exposés. Le deuxième étage du musée vise à devenir "un lieu d’émergence, de création et de réflexion pour célébrer les artistes femmes dans un cadre plus contemporain". Des conférences seront également organisées autour du rôle des femmes dans l’histoire du pays.

Pour financer l'infrastructure, le mobilier et les équipements du musée, une campagne de crowdfunding a été lancée sur Internet. Les fondateurs se sont lancé comme objectif de récolter 14.000 euros (150.000 dirhams), soit près des deux tiers du budget total du musée (22.000 euros).

Des historiens, professeurs à la faculté des lettres et plusieurs collectionneurs participent à l'élaboration du musée et des collections.

LIRE AUSSI: