Six Khalijis arrêtés entre 2012 et 2016 pour atteintes à des espèces animalières protégées en Algérie

Publication: Mis à jour:
GAZELLE
Photo d'illustration | KARIM SAHIB via Getty Images
Imprimer

Six individus originaires des pays du Golfe ont été arrêtés entre 2012 et 2016 pour atteinte à des espèces animalières protégées par le droit algérien et international dans des réserves naturelles classées par l'Etat et dans d'autres lieux, a révélé mardi 14 mars un responsable de la Gendarmerie Nationale.

Il s'agit de deux Saoudiens, deux Emiratis et deux Koweïtiens. Il ont été rapatrié vers leurs pays après avoir été présentés à la justice et condamnés à des amendes, a indiqué le capitaine Laribi Medjahed, du service de la prévention et de l'ordre public, en marge d'un atelier de sensibilisation sur le braconnage et commerce illégal des espèces sauvages.

Les cas de braconnage perpétrés par des individus venus du Golfe, notamment la chasse de l'outarde et de la gazelle, ont longtemps été décriés dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Les brigades de la Gendarmerie nationale ont par ailleurs enregistré plus de 96 affaires liées au braconnage d'espèces protégées en 2016, impliquant plus de 136 individus, selon un bilan présenté par M. Medjahed.

Il a affirmé que plus de 96 affaires liées au braconnage de toutes les d'espèces protégée ont été traitées par la Gendarmerie nationale en 2016, "un chiffre en hausse comparativement aux années précédentes", a-t-il dit.

Durant l'année considérée, 14 affaires de pêche illégale ont été enregistrées conduisant à l'arrestation de 18 personnes au niveau des wilayas d’Annaba et El Taref, a indiqué le capitaine Medjahed.

Le même responsable a fait état du traitement de plusieurs affaires d'atteinte à l'environnement et au patrimoine forestier dans le cadre de la protection des espèces protégées ou celles objets de conventions internationales ratifiées par l'Algérie.

Les régions relevant du 3éme Commandement régional de la GN (désert d'El-Bayadh et Benoud ainsi que Laghouat jusqu'aux limites géographiques des wilayas de Bechar et de Tindouf, ainsi que certaines régions de la wilaya d'Adrar), sont les régions les plus ciblées par les braconniers.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.