Grève de la faim des étudiants en médecine dentaire: Une réunion avec la tutelle pour discuter des revendications

Publication: Mis à jour:
QSDSQD
Twitter
Imprimer

Une réunion regroupant des cadres de plusieurs ministères et des représentants des étudiants en médecine dentaire a été tenue lundi 14 mars pour discuter des revendications de ces derniers, en grève depuis plusieurs jours.

Des cadres des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de le Santé de la Population et de la Réforme hospitalière ainsi que la Direction générale de la Fonction publique ont pris part à cette réunion.

LIRE AUSSI: Des étudiants en médecine dentaire en grève de la faim dans plusieurs facultés en Algérie

La revendication majeure du diplôme de docteur dentaire en médecine, a été évoquée, précise un communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, notant qu'il a été rappelé, la décision du Premier ministre de le classer à la catégorie 14, lors de sa rencontre le 5 février dernier avec les représentants des étudiants, qui sont en grève depuis plus de trois mois.

l a été précisé que tous les grades de la fonction publique pour l'accès desquels est exigé un diplôme à BAC+6 sont classés, "sans exception aucune, à la catégorie 14".

"La classification de docteur en médecine dentaire à la catégorie 16, telle que demandée, impliquerait la remise en cause de l'harmonie et la cohérence de tout l'édifice statutaire et réglementaire régissant les différents corps de fonctionnaires", a-t-on expliqué.

Il a été convenu également la reconnaissance du mémoire en 6e année. D'ailleurs, une note sera transmise à l'ensemble des facultés de médecine pour l'application "rigoureuse" des textes réglementaires.

L'autre point pris en charge concerne la création de nouvelles spécialités. Il s'agit de la pédodontie, l'implantologie et de maxillo-facial, et ce en concertation avec le Comité pédagogique nationale.

Il a été décidé aussi à ce que deux stages soient obligatoires, si les conditions pédagogiques le permettent. L'interne peut faire cinq stages.

D'un autre côté, en vue d'une diversification des formations post-graduée dans les différentes facultés, des instructions seront données pour la mutualisation des moyens existant par le dispositif de parrainage et de mobilité des enseignants.

Pour le cas particulier de la faculté de Sétif, le ministère a fait savoir qu'une instruction sera donnée au Doyen pour coordonner avec la Direction de la santé publique de la wilaya, en vue de faire bénéficier l'ensemble des étudiants concernés des équipements dédiés aux pratiques de la médecine dentaire.

"Un concours de recrutement de Maître assistants sera organisé en septembre 2017", précise la même source, ajoutant qu'une note sera transmise aux doyens des facultés de médecine en vue de l'organisation de stages internes. "Les doyens des facultés de médecine seront instruits pour la réactivation des comités pédagogiques de stage interne, pour établir des conventions avec le secteur de la santé publique".

D'un autre côté, la tutelle confirme l'augmentation du nombre d'ouverture de postes de résidanat en médecine dentaire, qui sera suivie par la promulgation d'arrêtés interministériels.

Pour ce qui est de l'augmentation de la bourse, la tutelle a fait savoir que cette demande, "qui peut concerner d'autres formations, nécessite une approche globale".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.