L'expert de la BBC devenu sensation virale raconte son duplex chaotique

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INSOLITE - C'était la vidéo virale à ne pas manquer la semaine dernière.

Invité à intervenir en duplex par la BBC, un professeur de sciences politiques basé à Pusan en Corée du Sud avait vu son intervention sérieusement troublée par l'apparition surprise de ses deux enfants dans la pièce:

Près de 85 millions de vues plus tard, Robert E. Kelly est revenu ce mardi 14 mars sur ces images qui ont fait rire la planète entière, dans une interview pour le Wall Street Journal (à écouter dans notre vidéo en tête d'article).

"C'est une comédie d'erreurs", explique le professeur dans une vidéo filmée dans les mêmes conditions à son bureau, avec cette fois-ci son épouse Kim Jung-A et leurs deux enfants à ses côtés.

Robert E. Kelly raconte que ces trois derniers étaient au salon à suivre son intervention à la télévision quand Marion, la fille de 4 ans, reconnaissant la pièce de l'interview, décida d'aller rejoindre son papa, suivie par son petit frère de 8 mois, James, en baby walker.

"Dès qu'elle a ouvert la porte, j'ai vu son image sur mon écran, raconte le professeur. Elle était de bonne humeur ce jour-là après la fête de l'école."

"Là, je savais que c'était fini"

Lui, souriant et essayant de garder son calme, guide alors sa fille avec son bras gauche vers des jouets plus loin tout en continuant l'interview. Il pensait alors que la BBC pourrait rogner l'image au montage ou essayer de réduire l'angle de la caméra. Ce n'était pas le cas. Et lorsque Marion s'assit, James fit son entrée. "Là, je savais que c'était fini", en rigole le professeur.

Son épouse Kim, concentrée à filmer son mari à la télévision au salon, n'était pas tout de suite allée récupérer les enfants perturbateurs. Elle fera son apparition un peu plus tard dans la pièce en chaussettes, tentant en vain de ne pas apparaître à l'écran. Dans les maisons coréennes, les chaussures sont généralement laissés à la porte.

Après le duplex, "nous nous sommes dits, 'Wow, qu'est-ce qui vient de se passer?'", se rappelle Robert E. Kelly. Il écrit alors immédiatement à la BBC pour présenter ses excuses, mais dans les 15 minutes, le média britannique lui demande s'il peut mettre un clip de l'interview sur Internet. Le couple décline dans un premier temps, se sentant mal à l'aise à l'idée que les gens puissent rire de leurs enfants. Mais ils finissent par accepter, persuadés que la vidéo montrera qu'ils sont juste une famille comme les autres.

Depuis la publication de la vidéo vendredi, des concours de légende et de détournements -comme la vidéo ci-dessous- ont fleuri sur les réseaux sociaux, inspirant plus que jamais les internautes.

LIRE AUSSI: