Blida: réalisation de la première thrombectomie mécanique à l'échelle nationale

Publication: Mis à jour:
ALGERIA HOSPITAL
Photo d'illustration | DR
Imprimer

Une équipe médicale du Centre hospitalo-universitaire Franz-Fanon de Blida a réalisé avec "succès" la première thrombectomie mécanique, consistant à enlever du cerveau le caillot sanguin responsable de l'Accident vasculaire cérébral (AVC), à l’échelle nationale, a-t-on appris, mardi, de sources hospitalières.

Selon le maître assistant, Zeroual Réda, l’opération a été réalisée, hier lundi, sur un patient de 40 ans, victime d’un AVC au niveau d’un chantier où il travaillait.

Cette première opération du genre, à l’échelle nationale, pour ôter un caillot sanguin à l’origine d’un AVC, fut un "franc succès", a-t-il ajouté.

Il a indiqué que l’opération a été réalisée sept (7) heures seulement après que le patient ait a été atteint d’un AVC, suite au constat, fait grâce à une radio, sur son cerveau, ayant démontré la présence d’un caillot de sang.

Cette intervention a permis à ce père de famille d’éviter la paralysie, car il est déjà arrivé à bouger ses membres inférieurs, au moment où son état de santé est en constante amélioration, a ajouté la même source.

Le maître assistant Zeroual a estimé, en outre, que cette nouvelle technique chirurgicale est susceptible de traiter les malformations dans les vaisseaux sanguins, et les cas d’anévrisme, actuellement pris en charge à 100 % a l’étranger.

Des pathologies qui pourront désormais être prises en charge au CHU Franz-Fanon, s’est-il félicité, signalant la programmation la semaine prochaine d’interventions sur des anévrismes.

Pour rappel, le service de neurochirurgie du CHU Frantz-Fanon a été renforcé, l’année dernière, avec des équipements techniques de dernière génération, considérés premiers du genre au double plan national et africain, destinés aux interventions de pointe sur le cerveau et les vaisseaux sanguins, soit de quoi sauver la vie des malades victimes d’AVC.

Actuellement, l’AVC est classé parmi les maladies les plus dangereuses pouvant souvent causer la mort du patient, s’il n’est pas transféré, vers un hôpital, dans les trois( 3) heures suivant l’accident.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.