"Min Ajl Libya", un festival pour inscrire la Libye sur la carte du bonheur

Publication: Mis à jour:
IFT
IFT
Imprimer

"La Libye, pour la plupart des gens, c'est la guerre, les milices, les malheurs". Min Ajl Libya a essayé de faire changer cette idée que se fait "le grand public" de ce pays en pleins soubresauts politiques.

Présenté comme un festival qui vise à "montrer une autre image de la Libye" , l'événement s'est déroulé ce weekend à l'Institut Français de Tunis. Pour Brigitte Curmi, ambassadeur de France en Libye en poste à Tunis il est important de montrer que le peuple libyen est "rempli d'idées, de créativité et de débat".

Ont ainsi été organisés: une table ronde portant sur un thème économique, un spectacle musical mettant en avant le malouf libyen et une réflexion autour de l'archéologie et de la Libye contemporaine. De nombreux artistes peintres, calligraphes, sculpteurs ont pris part à ce festival qui a permis de "montrer un autre visage de la Libye" explique la diplomate française.

"Inscrire la Libye sur la carte du bonheur", c'est cela le but de cette collaboration entre les ambassades de France en Tunisie et en Libye. Pari ambitieux pour ce pays " qui mérite un avenir autre que celui auquel il semble condamné".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.