Le Kef au rythme des Journées cinématographiques suisses

Publication: Mis à jour:
KEF
actkef
Imprimer

La ville du Kef a vécu, ce weekend, au rythme des journées cinématographiques suisses organisées par l’association des amis du cinéma et du théâtre au Kef en collaboration avec l’association suisse “Le Pont Genève”.

Contacté par HuffPost Tunisie, le président de l'association ACT, Amir Gueddich, a indiqué qu'une sélection de cinq films suisses a été projetée durant les trois jours de l'événement, à savoir les 10, 11 et 12 mars, au théâtre de poche de la ville du Kef.

journées du kef

L'ouverture de cette première édition a été marquée par la projection de différents documentaires et longs-métrage tels que "Tapis Rouge" de Fredéric Baillif et Kantarama Gahigiri, "L’ABRI" de Fernand Melgar et "Cyclique" de Frédéric Favre.

"La réalisatrice du film documentaire "l'Horizon ne s'arrête pas à la Courneuve", Dalila Chokri, est venue spécialement au Kef pour présenter son film", a révélé le président de l'ACT.

Outre les projections de films, le public a eu l'occasion d'assister à des débats avec les invités des films, des concerts, la signature de deux livres de l'écrivain Amel Manai et des excursions pour découvrir les principaux sites de la région du Kef. "Près de trente invités suisses sont venus pour assister à cette manifestation,"a-t-il précisé.

"Cet événement a pour but de faire découvrir le cinéma suisse aux Keffois," a-t-il noté en ajoutant que cette manifestation vise également à consolider la coopération et l’échange culturels entre les deux pays. "D'autres projets culturels sont en vue," a-t-il annoncé.

Par ailleurs, Amir Gueddich a indiqué que son association organisera, en juin prochain, la deuxième édition du festival du Court au Kef. "Un programme riche et varié sera proposé", a-t-il renchéri.

Les appels à candidatures ont été lancés depuis le 20 janvier 2017 et se poursuivront jusqu'au 20 avril 2017, a-t-il fait savoir en ajoutant que "jusqu'à présent, ils ont reçu pas mal de films intéressants." Pour cette édition, la compétition de courts-métrages est ouverte à tous les participants de nationalités algérienne, égyptienne, libyenne, marocaine ou tunisienne", a-t-il mentionné.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.