Les gros oeuvres du minaret de la Grande mosquée d'Alger achevés

Publication: Mis à jour:
MOSQUE ALGIERS
An aerial view taken on April 26, 2016, from a police helicopter above Algiers shows the construction site of the third largest mosque in the area and the largest in Africa.Algeria is building one of the world's largest mosques which officials say will serve as a buffer against radical Islam and crown the legacy of President Abdelaziz Bouteflika. The Djamaa El Djazair mosque is being built facing the picturesque bay of Algiers as part of a complex that will include a one-million book library, a | STRINGER via Getty Images
Imprimer

Le gros oeuvres du minaret de la Grande mosquée d'Alger, d'une hauteur de plus de 250 mètres, ont été achevés samedi en prévision de l'ouverture de la salle de prière aux fidèles en décembre prochain avant la réception de l'édifice avec toutes ses structures à l'horizon 2018.

"Nous vivons un instant historique avec le parachèvement du minaret de la troisième plus grande mosquée au monde après celles des deux Lieux Saints de l'Islam. C'est une fierté pour l'Algérie et pour la Chine, notre partenaire stratégique", a déclaré le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, qui a procédé symboliquement au dernier coulage de béton du plus haut minaret au monde.

"Cette réalisation bat en brèche les assertions de tous ceux qui ont mis en doute la capacité de l'Algérie à construire un tel édifice religieux et lancé des rumeurs tendancieuses sur la non-conformité de l'oeuvre aux standards techniques", a affirmé M. Tebboune. Il a ajouté que "les travaux de la mosquée avancent à un bon rythme".

L'opération du parachèvement des travaux s'est déroulée en présence du wali d'Alger, M. Abdelkader Zoukh et de l'ambassadeur de la République de Chine, M. Yang Guangyu Yoo.

La hauteur du minaret, conçu dans un style maghrébin, est de 250.125 mètre tandis que la profondeur des pieux rectangulaires est de 45 mètres, a précisé le ministre.

Lancé début 2012, le projet de réalisation de la Grande mosquée d'Alger, a été confié à l'entreprise publique chinoise "CSCEC".

En sus de la salle de prière d'une capacité d'accueil de 120.000 fidèles, la Mosquée compte une cour extérieure, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs, des postes de protection civile et de sûreté.

Outre des commerces et des établissement de restauration, la Grande mosquée comptera un musée d'arts et d'histoire islamiques ainsi qu'un centre d'études sur l'histoire de l'Algérie.

Dans la partie sud du site, est prévu un centre culturel composé d'une grande bibliothèque, de salles de cinéma et de conférence pouvant accueillir 1.500 participants.

Le ministre a admis "un retard d'un mois ou deux maximum dans les travaux de réalisation de la salle de prière", affirmant qu'il est "sans incidence sur la cadence globale des travaux".

"Le taux d'avancement des travaux de bétonnage est de 90% et les efforts sont consacrés actuellement à l'aménagement interne et externe en matière de décoration et de revêtement et ils avancent à un rythme acceptable", a ajouté M. Tebboune.

De son côté, l'ambassadeur de Chine a indiqué que ce projet traduisait les relations de coopération existant entre l'Algérie et la Chine unis par des liens historiques, promettant que la joie sera totale l'année prochaine avec la réception définitive de la Grande Mosquée d'Alger.

A cette occasion, une cérémonie a été organisée en l'honneur de nombre de cadres de l'Agence nationale de réalisation et de gestion de la Grande Mosquée d'Alger ainsi que des ingénieurs et des travailleurs de la société chinoise.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.