Tunisair suspend ses vols: Chahed ordonne d'appliquer la loi contre les fautifs

Publication: Mis à jour:
TUNISAIR
A picture taken on July 19, 2016 at Tunis-Carthage International Airport shows a labourer transporting luggage next to a Tunisair plane. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a ordonné jeudi, d’appliquer la loi immédiatement, contre les personnes à l’origine du conflit survenu à l’aéroport international de Tunis-Carthage et qui a causé la suspension de tous les vols de Tunisair, selon le service communication de la présidence du gouvernement .

Il a donné des instructions au ministre du transport et au PDG Tunisair pour l’ouverture d’une enquête sur l’incident survenu jeudi et de soumettre ses résultats avant la fin de la journée outre l’ouverture d’une enquête judiciaire, d’après la même source.

Un désaccord entre deux corps professionnels au sein de la compagnie nationale a cloué au sol les avions de la compagnie et engendré un arrêt total des vols pour plusieurs heures.

Le chef du gouvernement a aussi ordonné d’assurer un encadrement à tous les voyageurs de la compagnie Tunisair notamment, ceux bloqués dans les aéroports à l’étranger et recommandé de prendre en charge les voyageurs bloqués dans les aéroports tunisiens à cause de la suspension des vols de Tunisair, toujours selon le service communication de la présidence du gouvernement.

Entre temps Tunisair a annoncé la reprise progressive des vols, mais des perturbations seront enregistrées au niveau des horaires des vols selon le dernier communiqué de la compagnie.

Dans un communiqué rendu public, la compagnie aérienne a annoncé la reprise progressive de ses vols après un arrêt de plusieurs heures en raison d'un conflit interne entre deux corps de métier.

” Toutefois, des perturbations seront enregistrées au niveau des horaires de vols, dans l’attente de la résolution définitive du problème “, a fait savoir Tunisair, soulignant qu’une série de mesures sévères temporaires ont été prises suite à des négociations menées avec les partis syndicales en attendant les résultats de l’enquête administrative, ordonnée dans ce sens.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.