"Il se porte bien": Sellal tente de rassurer sur l'état de santé de Bouteflika et suscite de nouvelles interrogations

Publication: Mis à jour:
SELLAL BOUTEFLIKA
Photo d'archive | AFP via Getty Images
Imprimer

Abdelmalek Sellal, en visite jeudi 9 mars en Tunisie, a tenté de rassurer l'opinion publique sur l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier, dont la dernière apparition publique remonte au 23 janvier, "se porte bien", selon son Premier ministre.

De nouvelles interrogations sur la santé de M. Bouteflika ont refait surface depuis le report, soudain, de la visite de la chancelière allemande Angela Merkel le 20 février, alors que son déplacement à Alger était encore d'actualité la veille. Officiellement pour "indisponibilité temporaire" du président due à une ""bronchite aiguë", cette visite retardée n'est pas le seul rendez-vous barré de l'agenda d'Abdelaziz Bouteflika.

Le chef de l'Etat n'a pas reçu la veille des femmes ministres et membres de la société civile à l'occasion du 8 mars comme à son habitude. Il n'a pas non plus accordé d'audience au ministre des Affaires étrangères espagnol, en visite en Algérie mercredi et jeudi.

"Le président de la République se porte bien et vous transmet ses salutations", a affirmé M. Sellal qui répondait à la question d'un journaliste à l'issue des travaux de la 21e session de la grande commission mixte algéro-tunisienne.

Le Premier ministre n'est pas le seul officiel à s'être penché sur la question de la santé du président. Ramtane Lamamra a répondu implicitement mercredi aux spéculations en affirmant que "la visite du président iranien Hassan Rohani en Algérie a été reportée à la demande de la partie iranienne, pour des motifs purement iraniens".

La capacité d'Abdelaziz Bouteflika à assumer les tâches de la présidence a été un élément central de la scène politique depuis l'AVC qu'il a subi en avril 2013. Presque trois ans après sa réélection pour un quatrième mandat, la question reste posée.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.