Le premier clip de Gaël Faye depuis le succès de "Petit Pays" est là

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Son premier roman a tellement de succès qu'on l'oublierait presque, mais Gaël Faye est rappeur au départ! Cet auteur-compositeur vient nous le rappeler en dévoilant, en avant-première sur Le HuffPost, le titre "Irruption" et le clip qui l'accompagne ce jeudi 9 mars.

Depuis la sortie de "Petit Pays", lauréat du prix Goncourt des lycéens, Gaël Faye a travaillé sur son nouveau EP "Rythme & Botanique" qui sortira le 14 avril. "Irruption" en est le premier morceau et le premier clip. Ici, Gaël Faye rompt avec le quotidien du petit Gaby dans le Burundi des années 1990 bouleversé par les tensions entre Hutu et Tutsi. Mais l'auteur franco-rwandais adresse un message puissant contre les discriminations. Un hymne pour la diversité qui fait "irruption" dans notre société. "On arrivera de l'aube en irruption spontanée", rappe-t-il, quatre ans après son premier album solo, "Pili pili sur un croissant au beurre".

"Un appel à faire peuple"

"Irruption est un 'poème volcanique' en réponse aux intolérances et aux racismes qui asphyxient la société française, décrit Gaël Faye au HuffPost. Un appel à faire peuple, à faire pays, avec nos différences et nos nuances."

En un peu plus de trois minutes, dans ce clip en noir et blanc signé Rafaël Levy, l'auteur dépeint toutes les nuances de notre société et les préjugés qui y sont associés.

"Nous sommes des cargaisons de femmes voilées, des youyous stridents, des rastas, des casquettes tournées, des voyous prudents, des espoirs accrochés, des paradis assassinés, des parents épuisés enfantant des gosses méprisés. De la marmaille bruyante, des petits morveux frisés engraissés d'allocations qui donnent des prétextes à voter", clame Gaël Faye dans un morceau qui se conclut à la trompette, comme pour nous apaiser.

LIRE AUSSI: