Souméya réinvente la "Femme Algérienne"

Publication: Mis à jour:
FEMMEALGERIENNE
https://www.facebook.com/Algeriennefemme
Imprimer

Souméya, plus connue sous le surnom de Soum est une jeune femme algérienne et administratrice de la page Femme Algérienne

Pionnière du blogging en Algérie, elle est connue d'une grande majorité de la communauté féminine sur Facebook et a amassé une communauté dépassant le million ces 5 dernières années. Elle œuvre pour le partage, l'ouverture d'esprit et la tolérance dans notre pays.

Poussée par l'envie du partage, elle s'est lancée dans l'aventure Facebook en novembre 2011 : une décision qui a véritablement changé sa vie et son quotidien.

Il y a cinq ans, le réseau social faisait tout juste son apparition en Algérie et les jeunes inscrits se faisaient rares. Souméya considère que la portée et l'accessibilité de Facebook n'a rien à voir aujourd'hui avec ce qui se faisait il y a 5 ans. Le gain de nouveaux "likes" n'était pas aussi rapide voire incomparable :

"Pour les cinq ans de la page, j'avais atteint 800 000 abonnés. La page a été supprimée et j'ai dû en recréer une autre. En 8 minutes, j'avais déjà 10 000 fans, ce qui est un nombre impressionnant. Aujourd'hui après 4 mois, la page compte déjà plus de 400 000 abonnés", confie-t-elle.

Elle a toujours géré la page seule et ce nombre d'abonnés lui permet de toucher et d'échanger avec une grande partie de la gente féminine. Elle choisit de s'adresser à toutes les catégories de femmes présentes en Algérie et ne pas s'arrêter à une tranche d'âge précise. Ses fans peuvent avoir de 13 à 65 ans et se sentir à l'aise sur la plate-forme. Elle invite toutes les femmes à communiquer, à échanger quelque soit le thème.

Concernant la langue utilisée, elle a choisi de publier ses statuts en français et en arabe afin de toucher le plus de monde possible. Mais l'appellation Femme Algérienne n'a pas dissuadé des femmes à travers le monde, qu'elles viennent de pays arabes ou non, à partager leurs expériences sur la page.

Souméya nous confie qu'elle a choisi de créer cette page afin de partager avec les autres ses motivations, ses rêves et permettre aux jeunes femmes de s'exprimer dans cet espace purement féminin. Concernant le contenu mis en ligne, elle nous assure qu'on parle de "tout".

"Santé, cuisine, religion, rigolade, histoire, chroniques, leçon de vie, mode. Tout ce qui concerne la femme Algérienne !", a-t-elle indiqué.

Sur le site internet qui est venu s'ajouter à la page Facebook, on peut trouver des articles qui abordent de nombreux thèmes notamment des conseils concernant les démarches à suivre pour postuler dans des universités françaises. Elle aborde également des sujets plus sensibles comme les violences faites aux femmes.

Sur sa page, Souméya choisit d'aborder des thèmes importants pour les femmes, dans la société dans laquelle nous vivons actuellement. Toujours disponible pour ses fans, elle met un point d'honneur à être à l'écoute et aider les abonnées. Lorsqu'une membre de la communauté a besoin de conseils, elle aime l'idée de pouvoir être une grande sœur, ou même une maman pour les plus jeunes d'entre elles. Elle reçoit parfois des messages de personnes qui la remercient de l'impact qu'elle a pu avoir dans leurs vies. Les abonnées la contactent pour raconter des mésaventures heureuses ou non et partager leurs expériences.

Une des rubriques de la page qui a invraisemblablement propulsé la page est bien le concept des chroniques. Souméya est régulièrement contactée par des jeunes femmes, qui souhaitent partager des chapitres de leur vie personnelle sur la page. Mais l'administratrice choisit minutieusement parmi les propositions de publication et veille à ce que les chroniques partagées aient un véritable sens et dégagent une leçon de vie. Elle tient à ce que les lectrices puissent apprendre, tout en lisant.

Diplômée de l'enseignement supérieur, Souméya ne considère pas la gestion de sa page et de sa communauté comme une profession à plein-temps. Malgré les sponsors ou les partenariats, il est impossible de pouvoir faire du blogging son gagne-pain principal. La page, même si elle lui prend énormément de temps de manière quotidienne n'est pas sa seule passion puisqu'elle aime la lecture et le maquillage. Elle partage ses coups de cœur sur la page, sur le blog et également sur l'Instagram des Femmes Algériennes.

femmel

Elle avoue que ce n'est pas toujours facile de satisfaire tout le monde et que cela peut parfois être source de pression. D'après elle, les gens trouvent souvent des choses à redire et une des difficultés d'être sur la page vient de là. Il reste également difficile d'être toujours présente sur la présente, pour une communauté aussi exigeante. Elle s'occupe de programmer les publications le soir pour la journée du lendemain, mais elle est présente chaque soir et propose de sujets d'échange avec les abonnées.

Mais Souméya laisse un certain mystère planer sur sa personne et ne partage pas les informations sur sa vie privée sur la page. Elle garde une certaine distance pour protéger sa vie personnelle, et Soum a fait le choix de garder son identité secrète. Elle explique sa décision de ne pas montrer son visage par plusieurs mésaventures qui lui sont arrivées. Des photos d'elle ayant été volées et utilisées, elle préfère définitivement rester dans un certain anonymat.

Soum a aussi choisi d'utiliser cette popularité à des fins caritatives et tente d'aider les personnes dans le besoin. A l'aide de fans présentes sur la page, elles tente de prendre le meilleur et donner le sourire à un maximum de personnes...

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.