Orange Maroc lance son 7e Prix de l'entrepreneur social

Publication: Mis à jour:
ORANGE
Orange Maroc lance son 7e Prix de l'entrepreneur social | DR
Imprimer

ENTREPRENEURIAT - Récompenser des projets innovants, basés sur les TIC et ayant un fort impact sociétal. C'est le principal objectif du Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM), dont la 7e édition a été lancée le 7 mars.

Le concours, organisé depuis 2011 par l'opérateur télécoms, vise en particulier les projets qui ambitionnent d’améliorer les conditions de vie des populations dans ces régions et dans plusieurs domaines tels que la santé, la finance, l’éducation ou encore l’agriculture.

Les critères de sélection sont simples. "La faisabilité du projet est importante. Il doit être réaliste, avoir un business plan qui tienne la route, un impact sociétal et une partie TIC innovante", a fait savoir Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines et communication d'Orange. "Ce sont les mêmes exigences pour toutes les filiales Orange", précise la responsable à l'occasion d'une conférence de presse tenue mardi à Casablanca.

Candidatures ouvertes

Pour participer au concours, il faut avoir plus de 21 ans et un projet qui respecte ces critères avec moins de trois ans d'existence. Les candidats peuvent d'ores et déjà déposer leurs dossiers en ligne, au niveau de la rubrique "Prix Orange de l'entrepreneur social" sur le site dédié. Les candidatures resteront ouvertes jusqu'au 6 juin 2017.

Pour cette 7e édition, Orange a ajouté une "phase locale" au concours. Dans un premier temps, un jury d’experts marocains désignera les trois gagnants nationaux, qui recevront chacun une dotation financière qui leur servira à la concrétisation de leurs projets. Le premier gagnant empochera un prix de 100.000 DH, le deuxième 60.000 DH et le troisième 40.000 DH.

"Une fois que les trois gagnants seront connus, ils pourront candidater au prix régional qui lui est de l'ordre de 25.000 euros, soit plus de 250.000 DH", explique Zakia Hajjaji.

orange

Le grand prix POESAM sera remis aux trois lauréats lors des AfricaCom Awards, qui doivent avoir lieu en novembre 2017, en Afrique du Sud.

Les trois lauréats internationaux bénéficieront également d’un accompagnement fourni par des "professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises".

Deux Marocains déjà lauréats

Deux Marocains ont déjà gagné le prix régional. En 2016, c'est la start-up MedtTrucks qui remportait le premier prix, avec sa plateforme dédiée à l'accompagnement des acteurs de la santé dans le déploiement d’unités mobiles de soins dans les déserts médicaux au Maroc et dans les pays émergents.

En 2015, la plateforme d'e-learning Kezakoo, qui met gratuitement à la disposition des internautes des contenus éducatifs sous forme de vidéos et documents, avait pour sa part décroché le prix "Coup de cœur" des internautes.

"C'était suite à une campagne de vote lancée sur internet. On a fini premier et après cette expérience, nous sommes entrés en contact avec Orange France pour bénéficier de leur accompagnement", confie au HuffPost Maroc Youssef Ghalem, fondateur de la plateforme.

"Puisque Méditel devait devenir Orange, nous bénéficions d'un accompagnement au Maroc depuis septembre dernier ", précise le jeune entrepreneur.

"Le réseau des incubateurs d'Orange est très présent en Afrique, pas seulement au Maroc. Nous sommes en contact avec tous les hubs et à chaque fois qu'il y a des emails intéressants à prendre, un appel d'offre ou des appels à projets, nous sommes mis au courant", a-t-il ajouté.

"C'est une chance pour les Marocains de rayonner sur le plan africain. On a besoin de savoir qu'il y a la possibilité dans une économie digitale de faire beaucoup de choses", renchérit Brahim Sbai, vice-président B2B et wholesale d'Orange, qui fera partie du jury marocain.

"Il y a un changement radical de l'industrie lourde. Avant, il fallait être extrêmement bien outillé pour faire quelque chose. Aujourd'hui, le numérique est à la portée de tout le monde. Cette portée, nous voudrions la partager, pour que les gens la sentent. C'est notre principal but à travers cette initiative", conclut-il.

L'organisation de ce concours au Maroc intervient quelques mois seulement après le rebranding de l'opérateur télecoms. Le 8 décembre dernier, Orange a annoncé le lancement de sa marque au Maroc, en remplacement de Méditel.

"Avec 14,2 millions de clients à fin septembre 2016, cette filiale marocaine réunit le deuxième plus grand nombre de clients du groupe au Moyen-Orient et en Afrique, après Orange Égypte", précisait alors le groupe français dans un communiqué. La filiale marocaine contribue à près de 10 % du chiffre d'affaires dans la région.

LIRE AUSSI: