Des étudiants en médecine dentaire en grève de la faim dans plusieurs facultés en Algérie

Publication: Mis à jour:
QSDSQD
Twitter
Imprimer

Des étudiants en médecine dentaire de plusieurs facultés en Algérie ont entamé mardi 07 mars 2017 une grève de la faim pour protester contre le mutisme des ministères de la Santé et de l'enseignement supérieur face à leurs revendications. Selon le quotidien El Khabar, le Syndicat national des étudiants en médecine dentaire exigent la tenue d'une rencontre des deux tutelles susnommées avec la Direction générale de la Fonction publique.

Les étudiants de plusieurs facultés, dont l'Emir Abdelkader de Constantine, ont fixé dans un préavis de grève (de la faim) la journée d'hier comme date butoir pour que le ministère de la Santé organise cette rencontre.

Les membres du syndicat estudiantin ont exigé la présence commune de représentants du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Direction générale de la fonction publique, pour réitérer des revendications maintes fois exprimées.

Face au mutisme de ces tutelles malgré des mois de protestation, de rassemblements et de contestation les étudiants ont décidé d'entamer une grève de la faim coordonnée dans plusieurs wilayas du pays, dont Tizi Ouzou, Sétif, Annaba et Blida.

A Constantine, certains ont décidé de bloquer les accès à leur faculté suite au refus de leur administration de leur accorder une des salles du campus où héberger les étudiants en grève de la faim. Ces derniers ont tout de même décidé de camper à l'extérieur de l'enceinte de la faculté, comme le montrent des images massivement partagées sur les réseaux sociaux.

qsdqdsq

Dans les facultés de Tizi Ouzou, Oran, Annaba ou Blida le mode opératoire est identique. Des étudiants de la faculté de médecine dentaire ont entamé la même journée une grève de la faim, suite à l'appel du Syndicat national des étudiants en médecin.

Ils campent ainsi dans des tentes à l'entrée de l'université, scandant des slogans hostiles aux deux tutelles. D'autres n'ont pas manqué de s'éloigner des enceintes universitaires, investissant leurs villes pour informer l'opinion publique sur la question.

Solidarité de la LADDH et des internautes

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme (LADDH) a annoncé dans un communiqué avoir rendu visite aux étudiants de la faculté d'Oran. La délégation a dit regretter que ces grévistes soient obligés de recourir à une action radicale pour espérer se faire entendre, 55 ans après l'indépendance de l'Algérie.

Cette ONG a également souligné qu'il est également regrettable que les administrations universitaires ne soutiennent pas non plus leurs étudiants, dénonçant à la fin de leur communiqué cette attitude.

Sur la toile, les signes de solidarité vis-à-vis des grévistes fusent de partout. Sur Facebook, plusieurs hashtags ont été postés pour dénoncer la situation dans laquelle se trouvent ces étudiants. Les internautes les ont vite relayés, dont "#Grève_de_faim" et "#Médecine_dentaire".

Ils interpellent également dans leurs posts le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, et le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Ces étudiants réclament depuis plusieurs mois des augmentations du nombre de postes de résidents attribués à leurs spécialités, une amélioration de leurs formations ainsi que l'amélioration des infrastructures et des matériels.

Ils exigent également une meilleure accessibilité aux centres du santé publique et une nouvelle classification des chirurgiens dentaire par la fonction publique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des étudiants en médecine dentaire en grève de la faim dans plusieurs wilayas
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction