Coupe du monde 2026: Vers une organisation conjointe entre le Maroc, l'Espagne et le Portugal?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

FOOTBALL - La rumeur enfle. Selon un article du quotidien sportif espagnol AS, le roi Mohammed VI serait entré en contact avec le roi espagnol Felipe VI dans le cadre d'une candidature conjointe pour la Coupe du monde 2026, intégrant le Portugal. "Mohammed VI réclame l'aide de Felipe VI pour organiser conjointement la Coupe du monde", indique ainsi le quotidien ibérique.

Outre Atlantique, toujours selon AS, la candidature conjointe des États-Unis, du Canada et du Mexique serait presque déjà actée et validée par la FIFA. En ce qui concerne le trio Maroc-Espagne-Portugal, le quotidien madrilène affirme que Gianni Infantino, le président de la FIFA, aurait d'ores et déjà donné son accord sur la candidature des trois pays.

Les instances du football restent muettes à ce sujet

Contactées par la rédaction du HuffPost Maroc, les différentes instances du football mondial affichent toutes un mutisme sur ce sujet.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports nous a ainsi invités à contacter la Fédération royale marocaine de football qui, sans infirmer l'information, assure de son côté que "rien n'est officiel" pour l'instant.

Même silence du côté de la Fédération espagnole et de la Fédération portugaise de football. La FIFA, contactée il y a quelques jours, esquive aussi le sujet en rappelant sa priorité: "se mobiliser pour les deux prochaines Coupes du monde qui auront lieu en 2018 en Russie et en 2022 au Qatar."

Un symbole fort

Nous avons sollicité l'avis de Abdeslam Ouaddou, ex international marocain du ballon rond, quant à cette hypothèse d'une organisation tripartite. "Une co-organisation entre l'Europe et l'Afrique serait symboliquement très forte", estime Abdeslam Ouaddou.

Pour ce dernier, l'alliance États-Unis, Canada, Mexique aurait moins de chances de décrocher l'organisation de la prestigieuse manifestation sportive que le Maroc, l'Espagne, et le Portugal. "Quand on voit que les États-Unis construisent un mur géant pour les séparer du Mexique, j'ai du mal à imaginer un collaboration entre ces deux pays", déclare-t-il.

LIRE AUSSI: