Plus de 3 mois après le crash de leur avion, le club brésilien du Chapecoense renoue avec la victoire en match international

Publication: Mis à jour:
CHAPECOENSE
7 mars 2017 - Les joueurs célèbrent leur victoire face au Zulia FC en Copa Libertadores | Marco Bello / Reuters
Imprimer

FOOTBALL - Le soir du 28 novembre 2016, la planète foot est en deuil. L'avion transportant les joueurs et tout le staff du club brésilien de Chapecoense s'écrase à une cinquantaine de kilomètres de Medellin en Colombie. Le modeste club de Chapecoense s'envolait alors vers sa première finale de Copa Sudamericana, l'équivalent de la Ligue Europa. Un rêve qui tourne vite au cauchemar, avec un bilan lourd: 76 morts dont 19 joueurs et l'entraîneur.

Début janvier, pour combler le vide laissé par la tragédie, Chapecoense avait lancé une grande campagne de recrutement pour reprendre le championnat comme prévu le 29 janvier.

"Nadson est le second renfort de Chapecoense pour la saison 2017. Sois le bienvenu Nadson. Nous allons nous battre ensemble ! #VamosChape"

"Un autre gros coup de pouce, Rossi ! #VamosChape"

Une ascension coupée net par le crash

En 2009, la "Chape" évoluait en quatrième division brésilienne. Depuis, les joueurs grimpent avec assurance les échelons du football sud-américain. Hier soir, pour leur premier match international depuis le drame du 28 novembre, Chapecoense s'est imposé 2 buts à 1 face au club Vénézuélien de Zulia en Copa Libertadores, l'équivalent de la ligue des champions, soit un échelon au dessus de la Copa Sudamericana. Une belle leçon de résilience.

LIRE AUSSI: