Capital-risque: les start-up marocaines à la traîne

Publication: Mis à jour:
STARTUP
shutterstock
Imprimer

HIGH-TECH- Lancé en 2016, le plan Maroc Digital 2020 a de sérieuses ambitions en termes d’implémentation d’un éco-système favorable à l’IT. La mise en place de Maroc Numeric Found s’inscrit d’ailleurs dans le sillage de cette nouvelle politique orientée vers l’économie du savoir. Mais ces efforts ne s’avèrent toujours pas payants, à en croire l’étude publiée par fonds de capital-risque Partech Ventures, spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication.

Selon celles-ci, les start-up marocaines n’ont pu lever qu’un peu moins d’1 million de dollars, le classant 10e du continent. Le Nigéria, avec près de 110 millions de dollars, est premier, suivi de l’Afrique du Sud (96,7 millions d’USD) et du Kenya (92,70). En tout, le financement de capital-risque soulevé par les start-up de technologie africaine atteint un record de 366,8 millions de dollars en 2016.

analyse

Les auteurs de l’étude font néanmoins le point sur leur méthodologie : "Les analystes ont pris en compte les transactions supérieures à 200.000 dollars US. Les transactions plus petites sont plus difficiles à suivre et sont hors de notre objectif. Aussi, les subventions et les dettes contractées auprès de banques de détail ont également été exclues". Des limites qui justifient, en partie, le mauvais classement du Maroc puisque Maroc Numeric Found délivre majoritairement des tickets d’investissement allant d’1 à 2 millions de DHS.

LIRE AUSSI: