Colloque international sur deux grandes figures de la littérature algérienne ce mois-ci à Tokyo

Publication: Mis à jour:
QSDQD
Getty / DR
Imprimer

Un colloque international consacré à la littérature algérienne, animé par des universitaires algériens des spécialistes japonais et sud-coréens aura lieu le 25 et 26 mars 2017 à l'université de Tokyo, a annoncé ce mardi 7 mars le ministère de la Culture dans un communiqué.

Organisé par la Société japonaise de littérature maghrébine et le Département des études littéraires contemporaines de l'université de Tokyo en collaboration avec l'association coréenne de littérature maghrébine, ce colloque sera consacré aux les oeuvres de Assia Djebar et Mouloud Feraoun, deux grandes figures de la littérature algérienne.

Des conférences et tables rondes seront conjointement animées par des universitaires algériens, japonais et coréens au Campus Hongô de l'université de Tokyo.

Mouloud Feraoun, assassiné en mars 1962 par l'OAS (Organisation de l'armée secrète), est l'auteur de plusieurs ouvrages traduit en arabe notamment, dont "Les Chemins qui montent" (1957) et "Le Journal 1955 à 1962", publié à titre posthume. Ce colloque est d'ailleurs organisé à la suite de la traduction vers le japonais de l'oeuvre "Le fils du pauvre" de Mouloud Feraoun par l'universitaire japonaise, Etsuko Aoyagi.

Décédée en 2015, Assia Djebar a publié plusieurs romans traduits dans une trentaine de langues, notamment vers l'anglais, à l'instar de "L'Amour, la fantasia" (1985), "Vaste est la prison" (1995) et "Le Blanc de l'Algérie" (1996).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.