La différence de salaire entre les hommes et les femmes devrait disparaître d'ici 2040

Publication: Mis à jour:
GENDER GAP
Hand drawing concept about equality between men and women. | IvelinRadkov via Getty Images
Imprimer

Une étude américaine a inqdiqué que d'ici 2040, il ne devrait plus y avoir de différence de salaire entre les hommes et les femmes. En 2030, la différence de salaire devrait déjà diminuer de 21%.

Selon l'étude d'Accenture, la plus grande entreprise de conseil dans le monde, les jeunes femmes qui obtiendront leur diplôme en 2020 pourront prétendre à un salaire similaire à celui des hommes.

D'un point de vue mondial, les femmes gagnent actuellement une moyenne de 100 $ alors qu'un homme gagne 140 $ pour la même tâche. De plus, les femmes sont plus susceptibles de travailler sans être rémunérées.

Afin d'obtenir cette égalité entre les sexes, le rapport mentionne qu'il est important que les femmes soient plus présentes et à l'écoute des technologiques numérique.

Devenir plus efficace et présent sur les réseaux sociaux et d'emploi peut aussi stimuler la participation des femmes dans les marchés locaux de l'emploi.

Il est également important de travailler sur ce qu'on appelle la stratégie de carrière. Le choix du cursus ou du diplôme préparé est important.

Les hommes ont tendance à se spécialiser dans des filières qui leur permettent de gagner plus d'argent que les femmes. Selon le rapport d'Accenture, ils sont également plus susceptibles de faire des choix qui aident à faire avancer leur carrière, a constaté Accenture. Par exemple, 53% des étudiants de sexe masculin apprennent continuellement de nouvelles compétences numériques, en comparaison à 44% des femmes.

Les femmes doivent également être plus proactives dans l'avancement de leur carrière et la recherche de mentors, a indiqué le rapport.

Les femmes ont également tendance à avoir moins d'ambition en ce qui concerne leur carrière. En effet, 51% des étudiants de sexe masculin espèrent se lancer dans une position de « leader » un jour, comparativement à 41% des femmes.

Pour pouvoir postuler à une parité salariale, l’accroissement des compétences technologiques et numériques des femmes est également un facteur important. Suivre des formations dans le domaine des sciences et mathématiques peut aussi augmenter le salaire.

Ces stratégies permettrait de réduire l'écart salarial mondial de 35% d'ici à 2030 et d'ajouter près de 4 milliards de dollars aux revenus des femmes à travers le monde.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.