Hafedh Caid Essebsi, enregistré à son insu lors d'une réunion de Nidaa Tounes, critique Youssef Chahed

Publication: Mis à jour:
HAFEDH
Présidence de la république tunisie
Imprimer

Un enregistrement audio de Hafedh Caid Essebsi retranscrit par Acheraa El Magharibi fait grand bruit ces dernières heures en Tunisie. Enregistré lors d'une rencontre du bureau politique de Nidaa Tounes afin de donner la position du parti sur le remaniement effectué par Youssef Chahed.

Affirmant ne pas avoir été mis au courant par Youssef Chahed, Hafedh Caid Essebsi précise que "c'est Sélim Azzabi (conseiller du président) m'a dit qu'il va y avoir ça, ça et ça. Je lui ai demandé s'il pouvait faire quelque chose pour retarder l'échéance parce qu'un remaniement ne peut pas avoir lieu de cette façon".

Indiquant être en colère, il ajoute: "Lorsqu'on a mis Youssef Chahed, on l'a fait pour qu'il compose avec nous, pas pour qu'il nous tourne le dos. On l'a pas mis pour que ces gens là soient présent au gouvernement. On ne l'a pas mis pour qu'il se comporte avec nos ministres de la sorte. On a des secrétaires d'État qu'il ne fait même pas assister aux réunions qui concernent leurs secteurs" reproche Hafedh Caid Essebsi.

Le fils du président de la République s'en prend également à Iyed Dahmani, porte-parole du gouvernement: "Il doit sortir du gouvernement. Ca fait longtemps que je dis qu'au minimum celui-là doit quitter le gouvernement" indique Hafedh Caid Essebsi.

"Ça fait un moment que je lui ai dit (à Youssef Chahed) qu'il n'a pas le droit de mettre ces conseillers que l'on ne connait pas. L'autre il l'a ramené d'Angleterre ou de je ne sais où et il ne connait même pas la Tunisie. Si je l'emmène faire une ballade dans les souks, ils me le kidnapperaient" s'emporte le dirigeant de Nidaa Tounes à l'encontre des nominations des conseillers effectuées par le chef du gouvernement

Selon lui, des personnes dont certains députés "ont mis dans la tête de Youssef Chahed, que Nidaa Tounes doit de désagréger. Il ne pourra jamais le faire...en tout cas, pas de cette façon là".

Revenant sur le remaniement ministériel et sur les liens supposés entre la famille Caid Essebsi et Khalil Ghariani -qui par la suite a refusé le poste de ministre de la Fonction publique- il affirme qu'il a été contre qu'il se présente sur les listes Nidaa Tounes à Manouba: "Que veux-tu que je lui fasse moi Youssef Chahed, s'il reste avec lui tous les jours au café ou qu'il va tous les jours chez lui, et se mettent d'accord sans que je sois au courant?".

Concernant la nomination d'Abdellatif Hmam au poste de Secrétaire d'État au Commerce, Hafedh Caid Essebsi affirme ne pas le connaitre: "Tour ce que je sais c'est qu'il est un ami des fils de Loukil. Qui sont les fils Loukil? Un d'entre eux s'est présenté sur les listes d'Ennahdha lors des dernières législatives (...) Je les connais ces gens là, ils sont proches d'Ennahdha".

Quant au remaniement dans son ensemble, Hafedh Caid Essebsi en raconte les coulisses: Youssef Chahed a présenté à Béji Caid Essebsi une liste de 3 noms pour chaque poste qu'il allait remanier. "Vous savez ce que lui a dit Béji Caid Essebsi? Il lui a dit de prendre les moins mauvais, ceux qui ne créeront pas de problèmes. Et vous savez qui il a choisi? Ceux qui causent le plus de problèmes" indique-t-il.

Discutant des chances de son parti aux élections municipales, Hafedh Caid Essebsi affirme que Nidaa Tounes a de grandes chances de finir en tête du scrutin municipal, grâce notamment à son père, le président de la République Béji Caid Essebsi: "Et comme l'a dit Abdelmajid: Tant qu'on a le vieux au palais de Carthage, rien ne lui échappera. C'est un calculateur" a t-il indiqué.

Réagissant à la publication de cet enregistrement, Hafedh Caid Essebsi a indiqué via sa page Facebook que cette fuite visait à "enraciner le doute dans l'esprit de l'opinion publique".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.