Après Picasso, Monet et Delacroix investiront le musée Mohammed VI

Publication: Mis à jour:
MUSEE MOHAMMED VI
Après Picasso, le musée Mohammed VI accueillera Monet et Delacroix | Twitter
Imprimer

ART - Deux grands noms de la peinture française seront bientôt exposés au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat. Après les expositions consacrées à Giacometti en 2016 et Picasso en avril prochain, le musée accueillera les œuvres de Monet et Delacroix en 2019 et 2020, ainsi qu'une exposition sur la modernité méditerranéenne.

C'est le président de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNMM), Mehdi Qotbi, qui a dévoilé dimanche 5 mars cette programmation après avoir rencontré des responsables de musées parisiens.

Le centre Georges Pompidou prêtera ses oeuvres

Il a notamment a été reçu par Patrick de Carolis, directeur du musée Marmottant Monet, qui dispose de la plus grande collection du peintre impressionniste, ainsi que par Serge Lasvignes, président du centre Georges Pompidou et Bernard Blisténe, directeur du musée national d'art moderne du centre Georges Pompidou.

"Au cours de ces rencontres, l'idée d'une exposition sur Monet en 2019 à Rabat ainsi que d'une autre sur la modernité méditerranéenne avec les grands noms des 20e et 21e siècles, a été actée", a indiqué Mehdi Qotbi à la MAP.

Le centre Georges Pompidou, qui dispose de la deuxième collection au monde de peintures modernes et contemporaines après le musée d'art moderne de New York, a décidé de soutenir la Fondation nationale des musées du Maroc en lui prêtant certains des chefs d'œuvre du peintre.

Le retour de Delacroix

moulay abderrahman comte de mornay

Moulay Abderrahmane recevant le comte de Mornay - Eugène Delacroix (esquisse)

Mehdi Qotbi s'est également entretenu avec la directrice générale du musée national Eugène Delacroix, Dominique de Font-Réaulx, qui a accepté le principe de l'organisation en 2020 à Rabat d'une exposition intitulée "Le retour de Delacroix au Maroc".

"Il s'agit d'un événement extrêmement important parce que Delacroix était l'ambassadeur de la lumière et de la couleur au Maroc au 19e siècle et avait nourri les impressionnistes de l'époque", a déclaré le président de la FNMM à la MAP.

Le peintre s'était en effet rendu au Maroc pendant un voyage de six mois en 1832, pour accompagner le diplomate français Charles-Edgar de Mornay, venu rencontrer le sultan Moulay Aberrahmane.

Ces expositions visent à confirmer la place du MMVI dans le circuit mondial des musées d'art moderne et contemporain et s'inscrivent dans le cadre du programme de développement culturel de la capitale.

LIRE AUSSI: