Algérie-Tunisie: Messahel annonce la signature le 9 mars prochaine d'un projet de coopération sécuritaire

Publication: Mis à jour:
ALGERIA TUNISIA
Photo d'archive | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel a annonce, samedi à Alger, la signature d'un projet de coopération sécuritaire entre l’Algérie et la Tunisie. L'accord sera signé le 9 mars prochain à Tunis, à l'occasion de la tenue de la 21ème session de la Grande commission mixte, sous la co-présidence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue tunisien, Youssef Chahed.

Intervenant à l'ouverture de la 19ème session du comité de suivi algéro-tunisien, M. Messahel a souligné la "détermination" de l'Algérie à développer et à hisser les relations algéro-tunisiennes au plus haut niveau, lors d'une. Cette rencontre était une occasion, dira-t-il, pour "poursuivre la coordination et la concertation autour des questions intéressant les deux pays et échanger les points de vue concernant les derniers développements sur le double plan régional et international".

M. Messahel a co-présidé la 19ème session du comité de suivi algéro-tunisien avec le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui. La rencontre intervient en préparation de la 21ème session de la Grande commission mixte prévue le 9 mars courant à Tunis.

Le ministre a saisi l'occasion pour saluer l'action commune entre les deux pays, qui est un modèle à suivre dans plusieurs domaines à l'instar du domaine sécuritaire notamment en matière de formation et d'échanges d'informations renforçant ainsi la capacité des deux pays à faire face au terrorisme et au crime organisé.

L'accord de coopération sécuritaire "consolidera notre démarche de concertation concernant le règlement des crises que connaît la région notamment en Libye" a indiqué M. Messahel, relevant que cet accord "nous permettra aussi de redoubler nos efforts afin de réaliser un rapprochement entre les différentes parties libyennes de manière à garantir la réconciliation nationale à travers un dialogue inter-libyen inclusif sans ingérence dans le cadre de la solution politique escomptée et fondée sur le processus de règlement parrainé par les Nations unies".

Le ministre a également mis en exergue le développement concret qu'a connue la coopération bilatérale notamment dans les domaines de l'énergie, de l'industrie et des mines, les douanes, les transports, les TIC, des domaines qui contribueront à promouvoir les économies des deux pays et à développer les zones frontalières en particulier.

Le ministre des Affaires maghrébines a exprimé sa satisfaction quant à l'application de la plupart des recommandations de la dernière Grande commission mixte ainsi que la participation des deux parties à plusieurs manifestations économiques et culturelles organisées dans les deux pays.

De son coté, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui, a indiqué que "la réunion du comité de suivi algéro-tunisien est une phase importante à travers laquelle nous espérons sortir avec des résultats positifs et concrets à même de dynamiser et de développer les relations de coopération dans différents domaines et de rapprocher les points de vue afin d'aplanir les difficultés".

Il a réitéré le souci de son pays à oeuvrer en faveur de l'intégration, le partenariat et l'élargissement des investissements entre les deux pays et l'intensification des échanges commerciaux.

Le ministre tunisien a également mis en avant le bilan positif réalisé sur le plan bilatéral dans différents domaines, particulièrement l'énergie, transports, tourisme, culture et ressources humaines.

Il a appelé à accélérer la tenue de la deuxième session de la réunion de développement des régions frontalières, l'installation de groupes de travail et à définir des projets communs à même de réaliser le développement dans ces régions.

Par ailleurs, M. Jhinaoui a appelé à accélérer l'élaboration de la mouture finale de la convention d'établissement de 1963 et sa signature dans les plus proches délais, affirmant son impact positif dans la réalisation d'acquis et d'avantages supplémentaires pour les communautés algérienne et tunisienne, particulièrement en matière de séjour , d'emploi, transport, d'accès à la propriété et transferts financiers.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.