Cette photo de Hillary Clinton traduit parfaitement la cruelle ironie de l'élection présidentielle

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
Twitter/thelastwalt
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Grâce à des emails obtenus par l'Indy Star, journal local de l'Indiana, il a été révélé jeudi 2 mars que le vice-président Mike Pence avait utilisé sa messagerie privée pour ses communications professionnelles quand il était gouverneur de cet État et donc pour discuter de "questions sensibles" et relatives à la "sécurité nationale".

Une pratique que ce dernier et Donald Trump ont reproché sans relâche tout au long de la campagne présidentielle à Hillary Clinton du temps où elle était Secrétaire d'État.

Un tournant pour le moins ironique qui n'est pas passé inaperçu auprès de la candidate démocrate, comme le prouve le cliché ci-dessous, publié sur Twitter ce vendredi 3 mars.

"Une amie à moi est sur le même vol que Hillary Clinton. Zoomez sur le titre de l'article qu'elle regarde."

En regardant de plus près la photo prise à bord d'un avion au lendemain de ces révélations autour de l'utilisation d'un compte email personnel par Mike Pence dans ses missions gouvernementales, on découvre en effet que le premier des journaux sur la pile embarquée par Hillary Clinton n'est autre que USA Today qui a pour gros titre "Pence a utilisé ses emails personnels dans l'exercice de ses fonctions".

usa today

Le cliché a été capturé par Caitlin Quigley, 32 ans, rapportent nos collègues américains du Huffington Post. Cette dernière explique avoir vu Clinton en classe économique sur le même vol qu'elle et pris une photo discrètement en guise de preuve d'avoir aperçu la candidate démocrate... avant de découvrir ce que cette dernière était en train de lire.

"C'était trop bon pour ne pas être partagé", s'amuse la jeune femme en promettant que la photo n'est pas un montage et n'a pas été posée.

"Absolument pas comparable"

Mike Pence a commenté vendredi que son utilisation d'une messagerie privée -qui a de surcroît été piratée début 2016- quand il était gouverneur de 2013 à 2017 n'était "absolument pas comparable" avec l'usage d'une messagerie privée par Hillary Clinton de 2009 à 2013 quand elle était Secrétaire d'État.

La démocrate a, selon lui, "fait mauvais usage d'informations classifiées, détruit des emails quand le Congrès les lui demandait". "Je suis très confiant dans le fait que nous avons parfaitement respecté toutes les lois de l'Indiana", a-t-il ajouté.

Hillary Clinton avait elle aussi pourtant respecté la loi. La pratique n'était pas recommandée -une adresse email privée ne bénéficiant pas du même niveau de sécurisation qu'une adresse gouvernementale- mais n'était pas pour autant interdite, s'était défendue la candidate démocrate depuis mars 2015 quand son utilisation d'une messagerie personnelle avait été rendue publique.

Durant la campagne pour l'élection présidentielle, Donald Trump et Mike Pence avaient pourtant critiqué sans relâche leur rivale démocrate sur ce dossier. Les républicains estimaient que Clinton avait pu mettre en péril la sécurité de l'Etat en utilisant ce compte privé non sécurisé, bien qu'aucun piratage n'avait été prouvé. Le FBI avait alors enquêté sur l'affaire et avait conclu que la candidate avait fait preuve d'une "extrême négligence" mais ne méritait pas d'être pour autant poursuivie.

Le scandale avait cependant sérieusement ébranlé sa campagne et alimenté la défiance des Américains à son égard au point, pour certains, d'en faire l'une des raisons de sa défaite le 8 novembre dernier.

LIRE AUSSI: