Mise en service d'une section de la pénétrante Béjaïa-Ahnif (Bouira)

Publication: Mis à jour:
PENETRANTEAUTOROUTIEREBEJAIAAHNIFBOUIRALEPROJETLIV
DR
Imprimer

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjema Talai a procédé jeudi à la mise en service, d’une section de la pénétrante allant du port de Bejaia à Ahnif dans la wilaya de Bouira sur un parcours de plus de 100 km.

Cette section, s’étalant sur 42 km est conçue de sorte a assuré la liaison avec l’autoroute Est-Ouest.

Le projet progresse dans les normes retenues, hormis la portion de 22 km allant du port de Bejaia à Tala-hamza, voire Amizour, pour laquelle, une révision de l’étude de faisabilité est en cours.

La portion concernant le contournement de la ville de Sidi-Aich, où se réalise un tunnel en bi-tube sur 1700 mètres, avance laborieusement à cause de la technique de creusement choisie.

Le projet à caractère structurant s’est révélé, depuis son lancement symbolique en avril 2013, "difficile dans sa concrétisation" à cause des contraintes sociale comme l'opposition des riverains, déplacements des réseaux, indemnisation et aussi financières.

Conçue en 2x3 voies, l’infrastructure totalise pas moins de 60 ouvrages d’art dont 13 viaducs, un tunnel de 1700 mètre et 07 échangeurs, ainsi que 03 aires de service, ayant exigé un investissement de plus de 100 milliards de dinars.

L’occasion de cette mise en service a aussi opportunément saisie pour donner le coup d’envoi au dédoublement d’un chemin de wilaya, allant d’Amallou à Akbou sur 10 km, livrable en juin prochain.

Le ministre a donné son accord pour la réalisation immédiate d’un accès à cette section aux automobilistes des localités d’Ait-R’zine, Ighil Ali et Boudjellil avec la promesse d’y réaliser ultérieurement un échangeur en bonne et due forme.

La décision de M. Talai est intervenue en réponse aux sollicitudes des habitants de la zone, rassemblés sur cette section d’autoroutes, sitôt ouvertes.

Le ministre a, par ailleurs, passé en revue au port de Bejaia, l’avancement des travaux de la nouvelle gare maritime, dont l’achèvement est prévu avant le début de la prochaine saison estivale.

Le projet d’un coût de plus de quatre (4) milliards DA est au stade des finitions est une œuvre magistrale sur les plans architecturale et fonctionnelle. Il est conçu pour traiter 500.000 voyageurs et 100.000 véhicules par an.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.