"Le journal de la Médina", l'autre facette de la ville

Publication: Mis à jour:
TUNISIE
Raoul Cyril/Facebook
Imprimer

Des jeunes Tunisiens, bourrés d'énergie et d'espoir, ont eu la brillante idée de lancer un journal dédié à la médina de Tunis, "Jaridet el Médina". Créé en septembre 2015, le journal est à sa sixième édition.

"Ce journal, comme son nom l'indique, se veut une plateforme, un espace de rencontres et d'échanges pour rendre compte des nombreuses initiatives qui prennent place dans la médina tout au long de l'année et non seulement durant le mois de Ramadan, a expliqué Emily Sarsam, membre fondateur du journal, à HuffPost Tunisie.

journal

"Ce journal s'appuie essentiellement sur la notion de proximité," a-t-elle lancé en ajoutant que “contrairement aux autres journaux qui se focalisent sur les célébrités, ce journal fait des habitants ordinaires de la médina des stars.” Le journal fait, en effet, un clin d'oeil régulier aux artisan.

Le choix de l'écriture s'est donc porté essentiellement sur le dialecte tunisien - el derja. "Quelques passages sont traduits en anglais et en français pour toucher une plus vaste audience".

"L'idée de lancer ce journal a été mijotée par trois amis amoureux de la médina", a noté Emily en précisant que leur rêve a grandi et qu'actuellement, six personnes dont des architectes et des photographes contribuent également à ce projet.

tunisie

Le Journal de La Médina raconte à travers des photos et des rubriques, des anecdotes, des histoires de la vie quotidienne des habitants de la Médina et de ses artisans. Leur objectif est par là de s'émanciper des clichés et des images figées, pour pouvoir rentrer sans a priori dans la vie contemporaine de la Médina.

Aujourd'hui, le Journal de La Médina se trouve dans deux points de distribution fixes à la Médina à savoir le Café El Anba, Rue Souk Arrbaâ et l'Espace Diwan, 9 rue Sidi Ben Arous. On peut également trouver le journal dans différentes libraires et espaces culturels. "Aujourd'hui, on distribue environ 4000 copies,"a précisé Emily.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.