Lancement sur Internet d'une cartographie des infrastructures culturelles en Algérie

Publication: Mis à jour:
QSDSQD
Capture d'écran
Imprimer

Une plateforme numérique de cartographie des infrastructures et acteurs culturels en Algérie a été présentée jeudi à Alger par le Groupe de travail sur la politique culturel en Algérie (Gtpca), promoteur du projet.

Présentée au café littéraire "Le sous marin", cette cartographie consacré au secteur culturel en Algérie est consultable sur Internet. Salles de spectacles, centres culturels, maisons d'éditions, musées, bibliothèques, établissements d'enseignement des arts, ou encore lieux d'organisation de festivals sont référencés sur cette carte numérique qui offre plusieurs possibilités de recherche par région ou encore par discipline.

Conçu sous forme de carte géographique, ce portail, a déjà référencé plus de 500 adresses et coordonnées d'infrastructures et acteurs culturels à travers toute l'Algérie.

Plateforme participative, il reste ouvert aux artistes et associations culturelles, qui peuvent s'enregistrer pour plus de visibilité, et plus largement aux particuliers indiquent les initiateurs du projet.

Des artistes et observateurs présents à la présentation du nouveau portail ont relevé l'absence de référencement d'infrastructures, acteurs, musées et autres sites culturels de l'est et du sud algérien, des lacunes que les initiateurs s'engagent à corriger avec le concours des internautes.

Le groupe de travail qui avait lancé l'opération en 2015 sur les réseaux sociaux et les médias ambitionne, dans une deuxième phase, de recenser les compétences artistiques dans l'optique d' "identifier les ressources locales et leur donner plus de visibilité", indiquent les promoteurs du projet.

Formé en 2012, le Groupe de travail sur la politique culturel en Algérie est un collectif indépendant qui vise à renforcer le secteur de la culture, a déjà organisé plusieurs ateliers de formation consacrés au management des projets culturels.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.