Un SDF d'origine marocaine meurt, asphyxié par un conducteur de bus en France

Publication: Mis à jour:
NOCTILIEN_N66
DR
Imprimer

FRANCE - L’homme sans domicile fixe qui est mort asphyxié, après une altercation avec un conducteur de bus de la RATP, est né à Rabat selon une source judiciaire citée par l’AFP jeudi 2 mars. Le conducteur a été placé en garde à vue, mercredi. Il est soupçonné d’avoir provoqué la mort d’un "sans domicile fixe", après que celui-ci a refusé de descendre au terminus du bus à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Selon la même source, il s’agit d’un homme de 38 ans, né à Rabat.

Le placement en garde à vue du chauffeur de bus a d’abord été révélé par le Parisien.
Le déroulé des faits, tel qu’il a été reconstitué grâce notamment aux enregistrements des caméras de la ville et du bus, ont mis les enquêteurs sur la piste d’un éventuel homicide. Vendredi 24 février, à l’aube, les pompiers et policiers, alertées par un témoin, avaient retrouvé la victime, inanimée sur un trottoir à proximité d’un arrêt de bus. Transporté en urgence à l’hôpital, il y est décédé quelques heures plus tard.

Selon les enquêteurs, l’incident serait survenu au moment où le bus de nuit est arrivé à son terminus. Les voyageurs sont tous descendus, à l’exception de la victime, qui aurait résisté à l’appel du conducteur. Ce dernier aurait alors empoigné violemment la victime par son écharpe, avant de la jeter du bus et de quitter la station "sans manifestement s’inquiéter de l’état de santé du SDF", précise Le Parisien.

"L’autopsie de la victime a montré que le décès était dû à une ashpyxie, a déclaré le procureur de Pontoise, Éric Corbaux, qui a annoncé mercredi soir le maintien en garde à vue du chauffeur de la RATP. Une enquête est en cours pour déterminer avec certitude les circonstances qui ont amené au décès."

LIRE AUSSI: