Maroc : La data mobile représente plus de 93% du parc global d'Internet

Publication: Mis à jour:
ANRT MAROC
DR
Imprimer

L’Internet mobile continue de dominer largement le parc global Internet au Maroc représentant plus de 9 abonnés sur 10. Selon les chiffres du régulateurs télécoms marocain, la consommation de la data mobile est aussi en hausse enregistrant une importante croissance des dépenses par abonnés.

Le nombre global des abonnés à Internet (fixe et mobile) au Maroc a atteint 17,06 millions à fin décembre dernier, contre 14,47 millions à la même période de 2015, soit une évolution annuelle de 17,9%, indique un bilan pour le 4e trimestre de l’année 2016, établi par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Le taux de pénétration de l’Internet au Maroc passe ainsi à 50,4% contre 42,75% à fin décembre 2015.

La part du parc Internet mobile à fin décembre 2016 était à 15,817 millions d’abonnés, contre 13,337 millions à la même période de 2015, marquant ainsi une évolution annuelle de plus de 2,5 millions de nouveaux clients, correspondant à une hausse de 18,59%.

Le nombre des abonnés à l’Internet fixe (ADSL) est passé à 1,229 million à fin décembre 2016, contre 1,132 million à la même période de 2015, enregistrant une hausse de 8,56% sur une année. Plus de 80% des abonnements ADSL sont à un débit de 4 Mbits/s, contre 10,92% pour le 8 Mbits/s et 7,90% pour l’accès à 12 Mbits/s.

Dans le parc Internet mobile, c’est la partie "Voix+Data" qui est la plus porteuse avec un total abonnements de 15.223.072, soit plus de 96% de l’ensemble du parc Internet mobile). Le parc "Voix+Data" a évolué de près de 22% sur une année (décembre 2015 à décembre 2016). Les abonnements Internet mobile de type "Data Only" représentent 593.824, enregistrant une baisse annuelle de 29,42%, selon la même source. "Cette baisse se fait au bénéfice de la migration des clients vers des abonnements "Voix+Data", explique le rapport de l’ANRT.

Parts de marchés des opérateurs

L’opérateur historique, Itissalat Al Maghrib (IAM) "détient 53,25% du parc Internet" (global), à fin décembre 2016, "suivi de Wana Corporate et de Médi Telecom avec des parts respectives de 24,73% et 22,02%", indique le rapport du régulateur. IAM détient quasiment la totalité des abonnements Internet ADSL (99,98%). Dans la partie Internet mobile," IAM détient 49,59%" suivi de " Wana Corporate et de Médi Telecom avec des parts respectives de 26,66% et 23,75% ", précise encore le document.

Par ailleurs, l’ANRT indique que " le parc de la téléphonie mobile s’élève à 41,5 millions d’abonnés dans les réseaux mobiles (2G, 3G et 4G)" à fin décembre 2016, contre 43,08 millions un an plus tôt, soit une "baisse annuelle de 3,6% ". " Le taux de pénétration de la téléphonie mobile atteint 122,65% à fin décembre 2016 ", poursuit le document.

L’ANRT explique la baisse du parc de la téléphonie mobile par les "opérations d’assainissement des parcs" suite à l’entrée en vigueur, durant 2016, "de la nouvelle décision (…) apportant des clarifications et précisions aux modalités de comptabilisation des abonnés mobiles".

Sur les 41,5 millions d’abonnés (2G, 3G et 4G), le parc mobile prépayé représente 38,532 millions, contre 2,982 millions pour le post-payé, indique le régulateur marocain. L’opérateur IAM détient 56,93% du parc post-payé, contre 26,44% pour Médi Telecom et 16,63% pour Wana Corporate.

Hausse de la facture moyenne mensuelle

Le rapport de l’ANRT indique que la "facture moyenne mensuelle par client Internet " à fin décembre 2016 était "de l’ordre de 25 DHHT/mois/client ", "soit une hausse de 4% par rapport à fin décembre 2015 ". Pour l’Internet Mobile, cette facture moyenne " est passée de 17 DHHT/mois/client à fin décembre 2015 à 19 DHHT/mois/client à fin décembre 2016 ", ce qui représente "une hausse de 12% ". L’ANRT considère que cette hausse des dépenses dans l’Internet mobile "démontre que ce segment est générateur de valeur ajoutée et est animée par une forte concurrence ".

Contrairement à l’Internet mobile, la facture ADSL "a atteint 97 DHHT/mois/client à fin décembre 2016 enregistrant une hausse de 3% sur une année ". "Cette augmentation est due notamment à la baisse du nombre de promotions ADSL lancées durant 2016 ", explique encore l’ANRT.

Quant à la bande passante Internet internationale, le Maroc a atteint "650 GB/s à fin 2016", soit une hausse de 44,44% par rapport à la même période de 2015 où la bande passante était de 450 GB/s.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.