Une salle de cinéma à l'énergie solaire au Burkina Faso

Publication: Mis à jour:
CINEMA
https://www.instagram.com/medanvilever/
Imprimer

Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a accueilli cette semaine une salle de cinéma fonctionnant à l’énergie solaire. Les panneaux photovoltaïques convertissent l'énergie solaire en électricité et permettent la projection de films.

Ce cinéma aurait coûté environ 3.2 millions de dollars. Se trouvant dans un quartier aisé de la capitale, la salle s'étend sur une superficie de 700 m². Elle pourra accueillir des spectateurs pour des projections de films, mais également des spectacles, des concerts et des événements en tout genre.



Inaugurée dans le cadre du festival Panafricain du cinéma et de la télévision, la salle a été baptisée Canal Olympia Yennega.

Le festival a accueilli plus de 120 000 spectateurs et 164 films y étaient en compétition. Issus de 14 pays, vingt long métrages étaient en compétition pour la récompense suprême, l'Etalon d'or de Yennenga. Le prix a été remporté par Djelli de Fadika Kramo Lanciné de Côte d'Ivoire et a succédé à "Fièvres" du Marocain Hicham Ayouch.

Le président Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, durant son discours lors de l'inauguration de la salle, a estimé qu'il s'agit d'un investissement de taille servant à "placer le Burkina Faso au centre du cinéma africain et de faire la promotion des films africains".

Au cours de l'année, le groupe Canal+, responsable du projet prévoit de lancer cinquante cinémas qui devraient s’implanter dans des pays francophones africains, l'Algérie devrait en faire partie. Actuellement, les seules salles fonctionnelles sont désertes et les projections rares.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.