Pour la première fois, le Rallye des Gazelles accueille un véhicule électrique

Publication: Mis à jour:
RALLYE DES GAZELLES
HuffPost Maroc/Anais Lefébure
Imprimer

SPORT - Le Rallye des Gazelles se met au vert. Cette année, pour la première fois, une voiture électrique participera au célèbre raid féminin. L'épopée du premier véhicule électrique du rallye débutera le 18 mars prochain à Monaco dans le sud-est de la France.

Une catégorie baptisée E-gazelle est ainsi sur le point de voir le jour. Un seul véhicule concourra cette année dans cette catégorie. Véritable éclaireur de ce projet de responsabilisation environnementale, l'équipage, composé de la Marocaine Nezha Larhissi et de la Française Pilar Cabellos, sera particulièrement suivi afin d'établir un cahier des charges de la catégorie E-Gazelle, pour l'engagement de véhicules électriques dès l'édition 2018, affirment les organisateurs du rallye dans un communiqué.

Les pilotes qui se relaieront au volant du véhicule électrique sont très concernées par la cause environnementale. L'année dernière déjà, à l'occasion de la COP22, elles formaient l'équipage "Gazelle COP22" pour signifier leur attachement à la préservation de la planète.

Le départ du Rallye des Gazelles sera donné à Nice, le 18 mars prochain à 11h45. Après une traversée de l'Espagne et du désert marocain, l'arrivée est prévue le 1er avril sur la plage d'Essaouira.

Quelques heures avant le départ officiel, le prince Albert II de Monaco, acquis à la cause environnementale - il s'était notamment rendu à Marrakech pour la COP22 - donnera le feu vert à la ministre marocaine chargée de l'Environnement Hakima El Haite. Elle conduira jusqu'à Nice, point de départ officiel de la compétition, où elle passera le relais à deux pilotes chevronnées qui cumulent déjà onze participations au Rallye des Gazelles.

D'autres célébrités participeront à la compétition cette année, à l'instar de Kiera Chaplin, petite fille de Charlie Chaplin et de son amie Oona Chanel, petite nièce de Coco Chanel. En tout, plus de 314 femmes de 18 à 65 ans de plus de 15 nationalités tenteront de relever le défi.

LIRE AUSSI: