10 milliards de DH pour la renaissance de Meknès

Publication: Mis à jour:
MEKNES
Rafael Marchante / Reuters
Imprimer

DÉVELOPPEMENT - Insécurité, chômage, insalubrité… Autrefois puissante et fleurissante capitale du Maroc, Meknès a perdu son aura au fil des années. Grande oubliée des politiques de développement, la ville veut rattraper son retard. Quelque 120 projets d'une valeur de 10 milliards de dirhams seront programmés à l'horizon 2021, pour faire de Meknès une cité homogène et équilibrée dans le cadre d'une Vision urbanistique moderne.

Ce programme, validé le premier mars 2017 par le Conseil de la commune urbaine, s’articule autour d'orientations stratégiques reflétant les objectifs locaux de développement à court et moyen termes. Une vision qui s'étale sur la période 2016-2021 et se décline en 4 axes stratégiques, à savoir une cité orientée vers "l’enseignement, la santé, les sports et la créativité culturelle, attractive et respectueuse de l’environnement, partenaire dans le développement socio-économique local, et une ville avec un avenir planifié".

Pour y arriver, les autorités locales ciblent l’encouragement des investissements et l’emploi à travers une batterie de mécanismes, dont le développement des initiatives privées à l’intérieur des quartiers, l’accompagnement des jeunes entrepreneurs, le renforcement de la coopération territoriale dans le domaine de l’entrepreneuriat et la consolidation des missions du Centre régional d’investissement. L’intelligence économique territoriale, inclue dans le programme, consiste en l’élaboration et l’exécution d’une stratégie de promotion du "Grand Meknès", le développement des capacités de remédier d'une manière urgente aux dysfonctionnements liés à l'investissement et l’implication dans la préparation de l'œuvre de développement touristique de la cité ismaïlienne.

Le programme porte aussi sur des activités de proximité, le renforcement des infrastructures de base des marchés locaux et la mise à niveau urbaine à travers la lutte contre l’extension urbanistique anarchique, la mise en place d'une vision prospective prenant en compte les besoins des générations montantes et le raccordement aux réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide.

LIRE AUSSI: