Le Maroc obtient l'annulation de la vente aux enchères d'un fossile vieux de 66 millions d'années

Publication: Mis à jour:
SQUELETTE
DR
Imprimer

VICTOIRE - Le squelette d’un plésiosaure marocain vieux de 66 millions d’années a été retiré de la vente aux enchères prévue le 7 mars, à Paris, a annoncé mercredi le commissaire-priseur maître Alexandre Giquello, président du prestigieux hôtel de vente Drout. Ce fossile marin était au centre d’une vive polémique, lancée par l'Association pour la protection du patrimoine géologique du Maroc (APPGM), laquelle dénonçait le pillage d’un "trésor patrimonial unique".

Au centre des débats, une exportation supposée illégale du squelette. Le trésor en question, Zarafasaura Oceanis de son nom scientifique (de l'arabe zarafa, girafe, et du grec saurus, lézard) a été exhumé des bassins de Khouribga en 2011. La valeur du squelette de cette créature marine aux allures de monstre du Loch Ness, était estimée à 450 000 euros.

"Dans le cas des ossements du dinosaure retrouvés au Maroc, leur sortie du territoire national est irrégulière, vu que nous n'avons délivré aucune d'autorisation dans ce sens", avait indiqué mardi au HuffPost Maroc, le directeur de la Géologie au ministère, Ahmed Benlakhdim. Mercredi, le ministre chargé du département de l’Énergie et des mines par intérim, Moulay Hafid Elalamy, a annoncé au journal électronique le360.ma le lancement d'une procédure de restitution du squelette."

La décision de retirer ce lot d'une vente aux enchères dédiée à l'histoire naturelle a été prise à l'issue d'une entrevue mercredi matin entre l'ambassadeur du Maroc en France et le commissaire-priseur qui évoque, dans un communiqué transmis à l'AFP, "un accord en bonne intelligence avec le gouvernement marocain", qui prévoit que le Zarafasaura Oceanis sera exposé au public à l'Hôtel Drouot du 4 au 7 mars.

LIRE AUSSI:
Le Maroc veut rapatrier le squelette d'un dinosaure avant sa vente aux enchères en France