Casablanca rend hommage à Tayeb Saddiki, un an après sa disparition

Publication: Mis à jour:
TAYEB SADDIKI
Fondation Tayeb Saddiki
Imprimer

HOMMAGE - Un an après sa disparition, l'oeuvre de Tayeb Saddiki est à l'honneur d'une exposition inédite à Casablanca. Les travaux de celui qui était dramaturge, metteur en scène, comédien, calligraphe, peintre et poète, entre autres, sont exposés à partir de ce 28 février à la gare Casa-Port, et le resteront jusqu'au 2 avril prochain.

"Tayeb Saddiki: un artiste, un héritage" retrace à travers des documents jamais dévoilés, la vie de ce personnage central de la scène théâtrale marocaine et artistique en général. Costumes de théâtre, manuscrits, photographies de sa jeunesse et d'autres créations tout aussi originales de l'artiste sont exposés à la gare.

Des projections de ses oeuvres au cinéma, dont celle de son long-métrage "Zeft" sorti en 1984, et une représentation de la pièce de théâtre "Al Harraz" sont également prévus dans le cadre de l'exposition.

Un "devoir de mémoire"

"C'est une exposition qui est ouverte au public dans l'objectif de faire connaitre l'oeuvre et le patrimoine que nous a laissés à tous Tayeb Saddiki. C'était un artiste pluridisciplinaire, tant au niveau du théâtre, du cinéma, de la littérature, de l'oeuvre picturale, que du personnage", confie au HuffPost Maroc, son fils Mohamed Baker Saddiki, présent pour l'inauguration de l'exposition.

tayeb saddiki

"Tout ce que vous voyez là, une cinquantaine de pièces et de photos, ne sont qu'une petite partie des archives dont nous disposons à la fondation et qui sont en cours de restauration", poursuit le fils de l'artiste défunt, qui travaille par ailleurs à la FondationTayeb Saddiki pour la culture et la création.

tayeb saddiki

"En tant que fondation, nous travaillons beaucoup sur les archives car il y a un devoir de mémoire et d'histoire. Nous aimerions que son oeuvre profite aux générations actuelles et futures, notamment les acteurs culturels, les hommes de théâtre et du cinéma", a-t-il ajouté.

La séance inaugurale de l'exposition a eu lieu ce mardi 28 février, en présence de plusieurs personnalités, acteurs économiques, culturels et associatifs, dont Khalid Safir, wali de la région Casablanca-Settat et Mohamed Jouahri, directeur général de Casa Events & Animation, la société de développement local chargée d'élaborer la stratégie promotionnelle de l’image de Casablanca sur les plans local, régional et international.

tayeb saddiki

"Cette exposition est pour nous une manière de rendre hommage à un grand monsieur qui a marqué la scène nationale, et surtout les arts. C'est une façon très modeste et symbolique pour la ville de Casablanca de rendre hommage à ce grand homme, en appui de la Fondation Tayeb Saddiki", nous explique Mohamed Jouahri.

"C'est aussi l'occasion pour nous d'offrir un espace à tous les gens qui ont et continuent d'aimer Tayeb Saddiki. À chaque fois que nous aurons l'occasion de rendre hommage à ce grand monsieur, nous n'hésiterons pas à le faire", assure-t-il.

Né le 5 janvier 1939, Tayeb Saddiki a rendu l'âme le 5 février 2016. Celui qui est considéré comme le père du théâtre marocain a écrit pas moins de 80 pièces, dont plusieurs sont des adaptations d'oeuvres étrangères en arabe.

L'artiste a été plusieurs fois primé pour son oeuvre. En 1976, il est décoré du Ouissam Al Massira par Hassan II à l'occasion de la Marche verte. Trois ans plus tard, il est fait Chevalier des arts et des lettres par la République française.

LIRE AUSSI: