Vaccination en milieu scolaire: Campagne nationale contre la rougeole et la rubéole

Publication: Mis à jour:
VACCINE
Photo d'illustration | DOUGLAS MAGNO via Getty Images
Imprimer

Une campagne nationale de vaccination contre la rougeole, la rubéole et le syndrome rubéoleux congénital sera lancée en milieu scolaire du 6 au 15 mars 2017, a annoncé mercredi à Alger, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué.

Cette campagne coïncidera avec la fin des examens du second trimestre et précédera le départ en vacances de printemps, de sorte à "en permettre le bon déroulement et à ne perturber en rien la scolarité des élèves", est-il précisé de même source.

Elle concernera les enfants issus des cycles primaire et moyen fréquentant les établissements publics et privés, soit près de 7 millions d'élèves, et ce, "quel que soit leur statut vaccinal antérieur".

L'opération se déroulera "de façon préférentielle" dans les établissements scolaires, dans des locaux dédiés au niveau desquels toutes les conditions nécessaires à la sécurité de l'acte vaccinal ont été réunies, conformément aux règles édictées par instruction ministérielle", est-il explicité.

Le ministère de la Santé informe avoir pris, en concertation avec les départements de l'Education nationale ainsi que celui de l'Intérieur et des Collectivités locales, "toutes les dispositions nécessaires conditionnant le succès de l'événement".

Il s'agit, a-t-il détaillé, de la mobilisation des acteurs aux niveaux national, régional et local, la distribution du vaccin R-R préqualifié par l'OMS et des équipements nécessaires "en quantité suffisante" et enfin, l'organisation d'actions "de proximité d'information et de sensibilisation" des parents sur l'intérêt de cette campagne.

A l'effet de contribuer à la réussite de celle-ci, le ministère de la Santé appelle les professionnels du secteur, parents d'élèves, société civile et médias à "apporter sans réserve leur concours pour mobiliser la population".

L'enjeu étant, est-il indiqué, d'assurer "la meilleure protection" des enfants et de futures mamans contre la rougeole et la rubéole et permettre à l'Algérie d'être parmi les premiers pays de la région à les "éliminer".

Pour ce faire, cette campagne de vaccination vise notamment à "consolider" le taux de couverture vaccinale contre la rougeole à plus de 90 % et à "interrompre" le risque de transmission de ces deux maladies", est-il ajouté.

La campagne, précise encore le ministère, sera engagée "conformément aux recommandations de l'OMS et à l'avis du comité technique des experts de la vaccination".

Il s'agit de l'une des deux actions "stratégiques et complémentaires" lancées par ce département dans ce sens, la seconde consistant en "l'introduction du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole dans le nouveau calendrier national de vaccination, à partir du 24 mars 2017 au profit des nourrissons âgés de 11 mois".

Grâce aux "performances" des programmes de vaccination, le nombre de cas de la rougeole est passé en Algérie de plus de 20.000 en 1996 à un peu plus de 15.000 en 2003, puis à moins de 100 cas "sporadiques" par an.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.