Farouk Ksentini ne fera pas partie du Conseil National des Droits de l'Homme

Publication: Mis à jour:
KSENTINI
DR
Imprimer

Farouk Ksentini, le controversé président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’Homme (CNCPPDH), ne fera partie de de l'institution qui remplacera cet organe, à savoir le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

La composition du CNDH a été détaillée dans le décret présidentiel n° 17-76 publié dans le Journal Officiel N° 10 du 12 février. Le nom de Farouk Ksentini, à la tête de la CNCPPDH depuis 2001, n'y figure pas.

En décembre dernier M. Ksentini s'est attiré de nombreuses critiques en accusant les migrants de "propager le sida" en Algérie.

Il a exhorté les autorités à "prendre rapidement les mesures nécessaires" pour rapatrier les réfugiés. Farouk Ksentini a même affirmé que "certains d'entre eux se sont spécialisés dans le vol, la fraude et la sorcellerie".

LIRE AUSSI: Pour Farouk Ksentini, le sida et les MST "sont ordinaires" chez les migrants subsahariens, accusés de les propager en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.