Le pétrole monte à New York, gardant une bonne dynamique

Publication: Mis à jour:
OIL PRICE
Growth of oil price. Barrels and graph. 3d | Bet_Noire via Getty Images
Imprimer

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, au moment où les investisseurs attendent de nouveaux éléments sur les perspectives d'offre, notamment au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 14H005 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, gagnait 55 cents à 54,54 dollars sur le contrat pour livraison en avril au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché reste porté par une très bonne dynamique: on voit de plus en plus d'investisseurs parier en hausse", a résumé Carl Larry, de Frost & Sullivan. "L'idée générale, c'est que les cours vont rester à un niveau élevé et qu'il en faudrait beaucoup pour qu'ils changent de direction en se repliant."

Avec un peu de recul, néanmoins, les cours ne s'éloignent finalement guère du niveau auquel ils évoluent depuis la fin 2016, les observateurs restant prudents sur l'évolution à moyen ou long terme du marché.

"Cela dépendra en grande partie de l'application de l'accord de l'Opep", ont prévenu les experts de Commerzbank.

Depuis le 1er janvier, le cartel met en oeuvre plusieurs accords de baisse de la production, l'un en son sein et l'autre avec des pays comme la Russie. Le marché attend pour ce début de semaine des chiffres sur l'offre de l'Opep, de nature à indiquer à quel point ces pactes sont respectés.

Ces données, publiés de façon indépendantes par des agences financières, "révèleront si les baisses de production restent à leurs niveaux élevés de janvier", ont précisé les experts de Commerzbank.

Ils rappelaient toutefois que la production est en train de reprendre franchement aux Etats-Unis, dépassant désormais neuf millions de barils par jour, manifestement parce que les compagnies américaines profitent des baisses de l'offre ailleurs dans le monde.

"C'est une autre raison pour laquelle les investisseurs financiers se montrent trop optimistes", les Etats-Unis n'étant pas concernés par les accords mis en place par l'Opep, ont conclu les experts de Commerzbank.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.