Commerce et réparation auto, les activités les plus prisées des opérateurs économiques physiques

Publication: Mis à jour:
ALGERIA SHOPS
Photo d'archive | AFP via Getty Images
Imprimer

Le commerce, la réparation automobile ainsi que les industries manufacturières sont les activités les plus pratiquées par les opérateurs économiques inscrits en tant que personnes physiques (et non en tant que personnes morales telles que les sociétés), a appris l'APS auprès de l'ONS.

Dans une étude finalisée récemment par l'Office national des statistiques, il est relevé que le nombre d'opérateurs économiques physiques s'est établi à 1,16 million opérateurs à la fin 2015 composés de plus de 1,01 million d'hommes (88% du nombre global) et de 139.283 femmes (12%).

Les activités répertoriées sont au nombre d'une vingtaine: agriculture et pêche, industries extractives, industrie manufacturière, production et distribution d'électricité, de gaz et d'air conditionné, production et distribution d'eau-assainissement-gestion des déchets, construction, commerce et réparation automobiles et motocycles, transports et entreposage, information et communication, activités financières et d'assurance, activité immobilière, activité scientifique et technique, enseignement, santé-action sociale, art-spectacle.

Ainsi, sur 1,16 million d'agents économiques physiques, 544.201 exercent dans les secteurs du commerce et de réparation automobiles et motocyles, soit près de 47% de l'ensemble des opérateurs économiques physiques au niveau national.

Ces 544.201 agents économiques se composent de 469.863 hommes et de 74.338 femmes

Les autres activités les plus exercées sont celles de l'industrie manufacturière avec 139.277 opérateurs physiques (12% de la totalité), de la construction-bâtiment avec 137.005 (11,8%) et des transports et d'entreposage avec 123.623 (10,7%).

Quant aux secteurs les plus "boudés", il s'agit des activités financières et d'assurance avec 320 opérateurs (0,03% de la totalité) et des industries extractives (mines...) avec 899 (0,08%).

Alger, Constantine et Tizi-Ouzou accueillent le plus grand nombre d'opérateurs

Par région, les 5 premières wilayas qui concentrent le plus grand nombre d'opérateurs économiques physiques sont Alger, Constantine, Tizi-Ouzou, Tlemcen et Batna.

Ainsi, Alger compte 113.845 opérateurs (près de 10% de la totalité), suivie de Constantine avec 58.917 opérateurs (5,1%), de Tizi-Ouzou avec 43.954 (3,8%), de Tlemcen avec 43.511 (3,8%) et de Batna avec 42.956 (3,7%).

Les wilayas qui comptent, en revanche, le moins d'opérateurs économiques physiques sont Tindouf avec 2.581 opérateurs (0,22%) ainsi que la wilaya d'Illizi avec 2.766 (0,23%) et El Bayadh avec 6.308 opérateurs (0,54%).

Par tranches d'âge, il est constaté que ce sont les personnes ayant 60 ans et plus qui forment le plus grand nombre de la population des opérateurs économiques physiques avec 377.214 agents économiques, soit plus de 32% de la totalité.

Cette tranche d'âge est suivie par celle des 40-49 ans avec 293.026 personnes (25%), des 50-59 ans avec 268.827 (23%), des 30-39 ans avec 168.741 personnes (14%) et des moins de 30 ans avec 50.687 personnes (4,3%).

Il est observé que le plus grand nombre des opérateurs économiques physiques de moins de 30 ans est concentré dans les wilayas d'Alger (4.036 personnes), suivie de Sétif (3.449) et de Constantine (3.384).

Quant aux opérateurs économiques de 60 ans et plus, ils se trouvent surtout à Alger (36.814), Tlemcen (18.209), Blida (14.982).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.