Un Belge interdit d'accès aux USA à cause de ses origines algériennes

Publication: Mis à jour:
KARIM
DR
Imprimer

Porter un nom à consonance arabe ou avoir des origines ou des liens avec les pays de la région Mena devient un motif de refoulement aux frontières des Etats-Unis.

Après la mésaventure des marocaines refoulées aux frontières avec le Canada, celle du fils de feu Mohamed Ali, le journal en ligne La Capiale.Be, rapporte le fâcheux voyage d'un jeune belgo-algérien aux États-Unis.

Parti à New York avec sa copine, Karim s'est fait refusé l'accès au territoire américain. Sans téléphone et séparé de sa copine, le jeune homme a passé sa nuit dans un bureau de douanes avant d'être refoulé vers Bruxelles. Auparavant il y avait passé d'interminables heures d'interrogatoires.

Le journal belge a appris que le jeune homme, faute de traducteurs et de bonnes connaissances de la langue anglaise, a dû signer des documents dont il ignorait le contenu. "On y est ! Le plan Trump est en marche", dénonce une de ses proches sur le même média.

Sarah, la sœur de Karim également confié des informations inquiétantes à son sujet : « Il est interrogé depuis des heures, a dormi dans un bureau alors que sa copine a dormi dans l'aéroport séparément et seule. Elle n’imagine pas vraiment aller visiter New York alors que mon frère est retenu ».

De retour en Belgique, le jeune homme, selon sa famille s'est renfermé sur lui même. Il aurait besoin de repos avant de reprendre sa vie là où il l'avait laissé avant sa mésaventure américaine.

LIRE AUSSI: Des douaniers américains retiennent le fils de Mohamed Ali à l'aéroport: "D'où tirez-vous votre nom ?"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.