Rached Ghannouchi a "une position plutôt libérale" en matière de consommation de cannabis, affirme Ghazi Mrabet

Publication: Mis à jour:
ENNAHDHA
Facebook/Ennahdha
Imprimer

Le président d'Ennahdha Rached Ghannouchi a reçu, samedi, de nombreux représentants de la société civile dont notamment Amna Guellali d'Human Rights Watch, Azaiz Sammoud d'Avocats sans frontières et Ghazi Mrabet avocat militant pour l'abolition de la loi 52.

Réagissant à cette rencontre, l'avocat Ghazi Mrabet indique "une bonne surprise": "Contrairement à ce qu'on pense, Rached Ghannouchi a une position plutôt libérale sur la consommation de la Zatla" a-t-il affirmé dans un statut publié sur sa page Facebook, expliquant que celui-ci était plutôt pour la prévention, la prise en charge et le renforcement du rôle de la famille.

Plus tôt dans la semaine, c'est Samir Dilou qui exposait la vision du parti Ennahdha par rapport à ce même dossier. Intervenant jeudi sur la chaîne nationale 1, le député et dirigeant du mouvement a indiqué que le parti n'a pas encore une position claire à ce sujet indiquant qu'il existe deux courants en son sein : un premier qui demande à ce que la loi actuellement discuté à l'ARP ne comporte pas un côté répressif et un deuxième courant "qui dit que nous ne sommes pas entrain de discuter la décriminalisation et qu'il ne faut pas envoyer un signal pour consommer" le cannabis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.