Après l'intention de démission de Briki: Youssef Chahed effectue un remaniement ministériel

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
Tunisia's Prime Minister-designate Youssef Chahed arrives at a news conference after his meeting with Tunisia's President Beji Caid Essebsi (not pictured) in Tunis, Tunisia August 20, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Au lendemain de l'intention de démission annoncée par Abid Briki de son poste de ministre de la Gouvernance et de la Fonction publique, la présidence du gouvernement a publié un communiqué où elle a annoncé un remaniement ministériel qui concerne deux ministères et un secrétariat d’Etat.

Désormais, le membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), Khalil Gheriani, est ministre de la Gouvernance et de la Fonction publique. Ahmed Adhoum est le nouveau ministre des Affaires religieuses et Abdelatif Hammam a remplacé Fayçal Hefiane au poste de secrétaire d’Etat chargé du Commerce.

La présidence du gouvernement informe également qu’il a été décidé de nommer Fayçal Hefiane au poste de conseiller auprès du chef du gouvernement. Un poste qu’il a déjà occupé au sein du cabinet présidentiel puisqu’il était conseiller auprès du président de la République.

L’arrivée du nouveau ministre de la Gouvernance et de la Fonction publique, Khalil Gheriani, représente un nouveau tournant pour le gouvernement d’union nationale et, surtout, pour le pacte de Carthage puisque, lors de l’élaboration de ce document, l’UTICA a été claire quant à la forme de sa participation à l’initiative présidentielle : Wided Bouchamaoui, présidente de la centrale patronale, avait affirmé que l’UTICA ne sera pas directement représentée au sein du gouvernement d’union nationale.Il est à noter, par ailleurs, que c'est un membre de la centrale patronale qui remplace, à la tête de ce ministère, un membre de la centrale syndicale.

En ce qui concerne le ministère des Affaires religieuses, cette nouvelle nomination vient surtout combler un vide puisque le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, occupe, depuis le limogeage d’Abdeljalil Ben Salem, une double caquette entre son ministère et celui des Affaires religieuses. Rappelons qu’Abdeljalil Ben Salem a été limogé, suite à une déclaration où il s’était attaqué au wahhabisme en Arabie saoudite, en novembre 2016.

Le changement de poste de Fayçal Hefiane a fait réagir quelques internautes qui ont expliqué que cette décision a été prise après que le concerné a fait des déclarations médiatiques où il a pointé les échanges commerciaux et la convention commerciale entre la Turquie et la Tunisie appelant même à sa révision. Pour certains, cette position a coûté au concerné sa place au sein du ministère du Commerce et de l’Industrie.

LIRE AUSSI:Trois questions à Fayçal Hafiane, secrétaire d'État chargé du Commerce: "La convention avec la Turquie pourrait être révisée"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.