L'inventeur marocain Rachid Yazami appelle à développer les moyens de stockage d'énergie en opportunités économiques

Publication: Mis à jour:
RACHID YAZAMI
DR
Imprimer

TECHNOLOGIE - A l'occasion de son exposé "La transition énergétique au Maroc, une opportunité économique et sociétale", présenté lors d’une conférence-dîner organisée hier par le Rotary Club à Rabat, l'électro-chimiste Rachid Yazami a appelé à transformer les techniques et moyens de stockage d’énergie au Maroc en opportunités d’industrie, de développement économique et de recherche scientifique.

va relevé que le Maroc a entrepris une stratégie énergétique "louable" pour assurer son approvisionnement en énergies renouvelables à l’horizon 2020, appelant à transformer les techniques et moyens de stockage d’énergie en opportunités d’industrie, de développement économique et de recherche scientifique.

Rappelant que le royaume compte porter à 42% la contribution des énergies renouvelables à la production électrique, Rachid Yazami a souligné que les objectifs à l’horizon 2020 de l’Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) en matière de développement des énergies renouvelables sont "ambitieux" et "très louables".

Une meilleure efficacité énergétique

Le scientifique, qui est à l’origine de la conception de l’anode en graphique utilisée dans la majorité des batteries au lithium, a fait remarquer que la batterie lithium-ion est appelée à jouer un rôle central dans la future transition énergétique, grâce à un stockage qui assure une meilleure efficacité énergétique.

Il a également fait savoir que d’autres technologies de batteries à l’horizon 2020-2025 pourraient supplanter le lithium-ion, soulignant que le défi à relever pour y parvenir est colossal.

Il a aussi expliqué que du fait de l’intermittence des nouvelles énergies propres, comme le solaire et l’éolien, dont la production dépend d'éléments de la nature, il est nécessaire de stocker afin d’assurer une continuité de l’approvisionnement en énergie électrique.

Il a également précisé que malgré les risques d’explosion, les batteries lithium-ion restent les plus performantes du marché, notant que sans elles, il n’y aurait pas de smartphone ni de véhicule électrique.

Il a ajouté que depuis leur commercialisation au Japon en 1991, les batteries au lithium ont vu leur capacité plus que doubler et leur prix baisser de manière quasi exponentielle.

Ces batteries sont aussi appelées à jouer un rôle central dans le stockage de l’électricité propre, d’autant plus que le lithium-ion devrait encore régner en maître sur les batteries au cours du XXI-ème siècle, a-t-il encore indiqué.

BIO EXPRESS

Diplômé de l’Institut polytechnique de Grenoble, Rachid Yazami a créé l’entreprise KVI, dans le cadre de laquelle il met au point un scanner entropique de batterie.
Il reçoit le prix Charles Stack Draper de la National Academy of Engineering (NAE) en 2014 pour l’innovation des batteries lithium-ion, devenues un succès planétaire.
Il est aujourd’hui détaché à la Naynag Technological Univeristy de Singapour.

LIRE AUSSI: